Disneyland Paris, Divers, Fiche pratique

Et si…Disneyland Paris était accessible à tous ?

avril 7, 2018

– “Je ne sais pas, Seigneur, si ces mots montreront jusqu’au ciel. Si tu entendras tout là-haut ce très humble appel. Moi, l’exclue, l’impure, la gitane en toi j’espère toujours. Car dans le cœur de Notre-Dame, les bannis ont droit d’amour”

 

– “Pourquoi tu fredonnes cette chanson ?”

 

– “Oh je ne sais pas, j’aime beaucoup Le Bossu de Notre Dame mais, cette chanson me fait penser à mes derniers séjours à Disneyland Paris”

 

– “Euh…ce sont quand même des paroles assez fortes : “moi l’exclue […] j’espère toujours. Car dans le cœur de Notre-Dame, les bannis ont droit d’amour”. Comment ça se fait que tu associes ces paroles à tes dernières visites ?”

 

– “En fait, je trouve que fait le parc parisien fait un travail fantastique quand on vient avec une personne âgée, un blessé de longue date ou même les personnes étant en situations d’handicap (quelle qu’elle soit). En amont, c’est-à-dire avant la visite, Disneyland Paris propose un dossier qui explique ce que ces personnes peuvent faire comme attraction-spectacle ou non. Regarde comme c’est pratique. »

 

– “Oui je le trouve vraiment bien conçu. Il est très clair. Tu as le nom des attractions notées par land et au-dessus, les logos des différentes spécificités de blessures ou handicap. Grâce à cela, les guests mais aussi les Cast Member savent où aller et que faire avec tel ou tel blessure ou handicap”

 

– « Oui mais quand tu es sur place, c’est tout autre chose… »

 

– « Comment cela ? Que veux-tu dire par là ? »

 

– « En fait, tu as 2 systèmes quasi identique : une carte orange dite de facilité, et une carte verte dite de priorité »

– « Ah mais c’est super que Disneyland Paris donne des facilités à ces personnes déjà fragilisées à cause de telle ou telle raison. Tu n’exagères pas un peu Xavier, que voudrais-tu de plus ? »

 

– « Je ne suis pas du tout contre le principe de ces 2 cartes, que du contraire, mais c’est la manière de les utiliser qui est restreinte par différents facteurs. Cela ne facilite en rien le séjour dans les 2 parcs. Tu me suis toujours ? »

 

– « Honnêtement pas du tout. Explique-moi »

 

– « Premier exemple au sujet de la carte orange dite de facilité : les personnes utilisant cette carte doivent prendre un rendez-vous pour faire une attraction ou rendre visite à un personnage. Parfois, quand le temps d’attente est court, ces personnes peuvent prendre part directement à l’attraction. Cependant, c’est accès n’est ni prioritaire ni immédiat. »

 

– « Oui mais, pourquoi veux-tu que cela change ? C’est un bon système pourtant. Cela fait gagner du temps. »

 

– « De un, nous ne sommes pas le 8 Mai, mais le 7 Avril, et de deux, il y a un gros couac quand le temps d’attente est long. »

 

– « Ahahaha, la bonne blague…ou pas »

 

– « Oui quand le temps d’attente est long, pour ces personnes utilisant la carte orange, celui-ci est souvent réduit de moitié. Par contre, le revers de la médaille est le suivant : quand on a pris un rendez-vous, il faut attendre que celui-ci soit terminé avant de prendre un autre. Et tu fais quoi en attendant ? »

 

– « Ah je commence à comprendre où tu veux en venir. J’imagine que si tu ne prévois pas un minimum les choses, tu vas, en utilisant ce système, gagner du temps mais multiplier les déplacements. Ce qui pour une carte de facilité, n’est pas facile du tout. »

 

–  « Voilà, tu as tout compris. J’imagine bien que trouver un système efficace à 100% ne sera pas simple. Je pense simplement que cette carte a une grosse faille malgré ces nombreuses qualités et possibilités. »

 

– « Et c’est le même principe pour la carte verte? »

 

– « Oui et non. Au niveau du format de la carte verte, c’est la même chose que la carte orange. Il y a simplement les différents logos (comme sur le plan d’accessibilité) qui correspondent aux différents types d’handicap. Pour le reste,on ne doit pas forcement prendre un rendez-vous. L’accès est prioritaire mais non immédiat. Cela dépend du temps d’attente et du succès de l’attraction. On peut donc gagner beaucoup de temps et faire moins de déplacement. Malgré cela, il y a une contrainte. Il ne peut y avoir qu’une seule personne avec une carte verte par attraction en même temps pour une question de sécurité : par exemple lors d’une évacuation. »

 

– « En soit, c’est tout à fait logique. Disneyland Paris est très à cheval sur la sécurité de ses guests »

 

– « Je suis entièrement d’accord avec toi. Tu imagines les Cast Member évacuer plusieurs chaises roulantes, des personnes malvoyantes ou encore des personnes ayant des troubles mentaux en même temps sur la même attractions. Ca serait de la folie furieuse. Surtout que certaines attractions comme « It’s a small world » ou encore « Buzz » permettent d’aller dans l’attraction avec la chaise roulante sans en sortir »

 

-« Oui ça serait infaisable. Je pense que le système n’est pas parfait mais comme l’a dit Alfred de Musset : La perfection n’existe pas […]. Il y aura toujours un système favorable à l’un et défavorable à l’autre. Disneyland Paris fait son maximum pour contenter chacun. 

 

-« Ce sont malheureusement les aléas de la vie. Enfin de compte, quoi qu’il arrive Disneyland Paris restera toujours accessible. »

 

Xavier