fbpx

Share This Post

Archives / ED92BLOG / Non classé

[DVD-BLY RAY] La Belle et la Bête – les coulisses

[DVD-BLY RAY] La Belle et la Bête – les coulisses

A l’occasion de la sortie en DVD – Blu Ray de la Belle et la bête, Disney vous propose de découvrir ou redécouvrir les coulisses du tournage.

 

 

 

À propos de Luke Evans (Gaston) et Josh Gad (Lefou)

 

Pour les interprètes de Gaston, l’égocentrique bourreau des coeurs du village, et son acolyte, Lefou, l’équipe avait peur d’avoir du mal à trouver les acteurs parfaits. Il était en effet important que dans cette version en prises de vues réelles, ces personnages populaires restent aussi crédibles aux yeux du public qu’ils l’étaient dans le grand classique. Pour obtenir ce résultat, les scénaristes ont conféré de nouvelles caractéristiques à Gaston afin de le rendre plus moderne et vraisemblable.

C’est ainsi qu’ils en ont fait un héros de guerre qui a sauvé le village des envahisseurs mais également un jeune homme bagarreur. Bill Condon explique : « Gaston a mauvais caractère et perd facilement son calme lorsqu’il est contrarié. Et c’est précisément ce trait de caractère qui nous a permis de transformer ce personnage caricatural en un personnage réel. »

Le personnage du Fou, qui conférait beaucoup d’humour au film d’animation, a également été quelque peu nuancé. Le réalisateur poursuit : «Dans le film de 1991, Lefou était une sorte de punching-ball, ce qui n’est ni drôle, ni intéressant, ni crédible en prises de vues réelles, mais je pense que nous avons réussi à trouver le juste équilibre. »

L’acteur gallois Luke Evans (LA FILLE DU TRAIN, LE HOBBIT : LA DÉSOLATION DE SMAUG) était l’incarnation même de Gaston, le villageois superficiel et arrogant bien décidé à épouser Belle. C’est également un chanteur accompli qui s’est produit dans plusieurs spectacles du West End, une aubaine pour l’équipe car Gaston interprète trois titres dans le film (« Gaston », « Belle » et « Tuons la Bête »). À propos de son personnage, l’acteur déclare : « Gaston ne voit pas le monde de la même manière que nous autres. Il se sent supérieur au reste de l’humanité ! Il est persuadé d’avoir toujours raison et ne saisit pas pourquoi Belle ne veut pas l’épouser. Est-elle folle ? Aveugle ? Ou stupide ? Il ne comprend pas, ce qui est en soi très drôle, et c’est ce que j’ai essayé de souligner

 

Josh Gad (la voix originale d’Olaf dans LA REINE DES NEIGES), incarne Lefou, le fidèle complice de Gaston. Loin d’être un génie, Lefou adore Gaston, même si ce dernier n’a aucun respect pour lui et qu’il fait presque systématiquement les frais de ses blagues. L’acteur, qui s’est également produit dans de nombreuses comédies musicales (dont « The Book of Mormon » à Broadway), s’est immédiatement bien entendu avec Luke Evans, et cela se sent à l’écran. Ensemble, ils ont réussi à apporter une bonne dose d’humour à ces personnages de méchants.

 

À propos des objets enchantés

 

Pour Big Ben, l’horloge de cheminée interprétée par Ian McKellen, la base et le boîtier principal ont été réalisés en résine de polyester puis peints en doré, tandis que les pièces extérieures sont en plaqué or et le cadran en laiton.

Big Ben a été équipé d’un véritable mécanisme d’horloge qui rend son tic-tac et le mouvement de son pendule authentiques.

 

Lumière, le candélabre auquel Ewan McGregor prête sa voix, est l’un des objets les plus anthropomorphes du film car il est doté de ce qui s’apparente à des bras, des jambes et des mains. Les cinéastes tenaient en outre à intégrer le plus possible la personnalité de l’acteur au personnage.

Ewan McGregor a ainsi été filmé en performance capture en train de danser et de se déplacer comme il imaginait que Lumière le ferait. Le producteur des effets visuels Steve Gaub explique: « Lumière a été difficile à conceptualiser car nous voulions qu’il puisse se déplacer, mais le fait est que ça reste un chandelier. Après avoir mis au point un modèle numérique en 3D, nous l’avons fabriqué grâce au prototypage rapide, un procédé capable de convertir des données informatiques 3D en véritable objet réalisé en résine de polyester, de manière à ce qu’on puisse le visualiser et le toucher.»

 

La même méthode a été utilisée pour Madame Samovar, la théière doublée par Emma Thompson : elle a été conçue sur ordinateur, prototypée puis moulée.

 

Pour donner vie à Garde-robe (Audra McDonald), une version réelle de la magnifique – et volumineuse – armoire a été fabriquée de sorte qu’elle puisse se déplacer. Les effets spéciaux additionnels, comme ceux que l’on voit dans la scène où elle crée la robe de Belle et l’habille, ont ensuite été ajoutés en postproduction.

 

 

Pour le réalisateur, l’attrait de LA BELLE ET LA BÊTE était double : c’était d’abord l’occasion de réaliser un film musical en hommage aux comédies musicales de l’âge d’or hollywoodien, mais aussi de revisiter une histoire qui tient une place particulière dans son coeur et de creuser la psychologie des personnages. Bill Condon possède des connaissances encyclopédiques en matière de comédies musicales et sait mieux que quiconque faire dialoguer histoire et musique, mais il a surtout vu le film comme l’occasion de remettre le genre musical au goût du jour.

 

Il explique : « Quand j’étais enfant, les gens disaient que le théâtre était en train de mourir, mais ça fait maintenant des siècles qu’on le dit et il existe toujours. Même si les comédies musicales au cinéma ont pratiquement disparu depuis une cinquantaine d’années, je souhaite que les spectateurs redécouvrent cette forme d’art et qu’ils comprennent que dans un film, la musique et les chorégraphies ne sont ni une distraction ni une interruption mais au contraire des éléments d’approfondissement qui ont un sens pour l’histoire. Si on est ému par quelque chose, alors on le sera encore davantage en entendant les mélodies d’Alan Menken ou les paroles d’Howard Ashman. »

 

 

* 3 mini-reportages : « Les répétitions enchantées » ; « Le conte réinventé » ; « Les femmes de la Belle et la Bête »

* Making of de 4 séquences musicales : « Belle » ; « Gaston » ; « C’est la fête » ; « Histoire éternelle »

* Présentation de la chanson « Jours enchantés » version longue par Bill Condon

* 8 scènes coupées présentées par le réalisateur Bill Condon : « Gaston courtise Belle » ; « Pain et confiture pour Agathe » ; « L’assaut » ; « Lumière embrasse Le Fou » ; 
« Monsieur Toilette » ; « Big Ben sauve Lumière » ; « Traiter les dames » ; « Le Fou et Monsieur Toilette réunis »

* 3 reportages musicaux : « L’Interview de Céline Dion » ; « Clip vidéo de la chanson « Beauty and the Beast » par Ariana Grande et John Legend » : « Making of du clip vidéo »

* Commentaires audio du réalisateur Jon Favreau

Share This Post

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de
Language