Edito | L’augmentation des tarifs est-elle justifiée à Disneyland Paris?

Cette semaine, l’édito s’intéresse à un sujet sensible, notre portefeuille !  Depuis plusieurs mois, les hausses de tarifs sont régulières à Disneyland Paris. Mais à l’heure où la destination se réinvente, où les réhabilitations se multiplient, et où un plan de deux milliards a été annoncé il y a presque deux ans, ces augmentations sont-elles justifiées?

 Nos chroniqueurs ne sont pas d’accord ! Deux avis, deux réponses. Make your choice !

Maximus en rage dans Raiponce

Oui, ça fait mal au porte-monnaie, mais c’est pour la bonne cause… By Hélène

Tout d’abord, pour entretenir, modifier, créer, bah oui il faut de l’argent ! Des attractions en réhabilitation, en rénovation, des nouveautés en cours de construction ou à venir, plein de projets qui vont faire évoluer Disneyland Paris pour nous épater encore plus ! Buzz Lightyear Laser Blast avait bien besoin d’un vrai coup de neuf, voilà qui sera chose faite cette année !

Mickey nettoie une horloge

Et puis en termes de nouveautés, de nouveaux lands vont venir enrichir le Walt Disney Studios Park, la Reine des Neiges, puis Star Wars notamment ! Et franchement, moi qui ai eu la chance d’aller récemment à Disneyland Resort en Californie et de voir Galaxy’s Edge, le land Star Wars, j’ai hâte que son équivalent arrive chez nous !

Le Faucon Millenium se fait poursuivre

Côté nouveautés, on nous a aussi annoncé une toute nouvelle parade pour Noël 2020, ce sont certes des investissements, mais quel émerveillement nous aurons à découvrir ces nouveaux chars et costumes ! Avec toute cette nouveauté, pas de lassitude en vue !

Par ailleurs, le Parc exploite pour notre plus grand plaisir les franchises comme Star Wars ou Marvel dans certaines attractions ou plus spécifiquement lors de saisons spéciales, qui nécessitent également de la recherche, pour nous proposer les spectacles, les costumes, le merchandising, la nourriture,… qui nous permettent de plonger complètement dans l’univers de nos héros favoris !

Peter Quill aka Star-Lord dance devant Ronan

Attardons-nous maintenant plus précisément sur le prix du billet d’entrée. Oui, c’est une sacrée somme : de 76€ à 107€ pour le billet 1 jour / 2 parcs en fonction de la date, ça, c’est la théorie ! Parce qu’en pratique, qui paie vraiment plein tarif ? Partout sur le net, sur les sites de vente privée, sur le site de Disneyland Paris même, ou par le biais d’une association ou d’un CE, il est très facile d’avoir accès à de belles économies quasiment toute l’année sur le billet d’entrée.

Et puis quel est l’impact réel des augmentations de tarifs sur les visiteurs ? Étudions 2 profils de visiteurs :

  • le visiteur qui met de côté pour venir se faire plaisir UNE FOIS dans le parc, qui se dira probablement « je n’y vais pas tous les jours, alors je profite », et qui ne « verra » certainement pas la différence de tarif avec l’an dernier puisqu’il n’aura pas de point de comparaison

Olaf et son traîneau chargé de cadeaux

  • le visiteur régulier, celui qui a l’intention d’aller dans le parc plusieurs fois par an, pour lequel l’achat d’un Pass Annuel permet aussi quelques économies qui peuvent aider à faire oublier l’augmentation des tarifs : il est rentabilisé au bout de quelques visites seulement et permet, selon le Pass choisi, d’avoir des réductions sur les restaurants, le shopping, le parking,… Si on prend l’exemple du Pass « Magic Plus », qui permet d’accéder à Disneyland Paris 350 jours par an, offre 10 % sur les restaurants et les boutiques, la possibilité d’obtenir des places pour les amis à un tarif défiant toute concurrence, et tout cela pour 299, soit 25€ par mois…

Personnellement, je vais à Disneyland 2 à 3 fois par an, je ne rentre donc dans aucune de ces 2 cases. Je n’ai pas de Pass Annuel, j’achète mes billets d’entrée lorsqu’il y a une promo, et je « compense » le tarif d’entrée en faisant des économies ailleurs : le midi sur le parc, je prends un sandwich, et je me fais plutôt plaisir avec un petit extra (la gaufre Mickey, le cookie spécial de la saison en cours…) et un petit souvenir dans les boutiques ! N’oublions pas que si le billet d’entrée est un sésame sans lequel il est impossible de rentrer dans notre monde de magie, tout le reste n’est que du bonus, Disneyland ne force pas à la consommation, on est toujours libre de répartir le reste de nos dépenses comme on le souhaite !

Non, ces augmentations ne sont pas justifiées et arrivent beaucoup trop tôt! By Delphine

Disneyland Paris vient d’annoncer une nouvelle augmentation, cette fois pour les formules repas. Cette augmentation arrive certainement au plus mauvais moment pour de nombreux fans. Il aurait été sûrement plus judicieux d’attendre la fin des multiples travaux et fermetures pour augmenter les prix.

Tout d’abord, l’offre restaurant n’est pas à son summum. Les travaux aux Studios ont entraîné la fermeture du Restaurant des Stars, ne laissant qu’un seul restaurant qui ne soit pas du fast food.

Donald Duck se met à table

Au parc Disneyland ce n’est guère mieux. Le Toad Hall est fermé a chacune de nos visites, et personne ne se souvient la dernière fois qu’il a vu Walt’s ouvert. Les files sont longues, très longues, surtout en période de forte affluence. Il n’est pas rare d’attendre plus de 45 minutes pour pouvoir passer commande au café Hyperion. Il me semble que le service devrait être au top avant d’augmenter les prix.

Les formules repas ne sont pas applicables dans tous les restaurants du complexe Disneyland Paris car de nombreux restaurants du Village ne l’acceptent pas. Ceci est particulièrement restrictif l’hiver quand le parc ferme tôt et que les options pour dîner sont peu nombreuses.

Hadès se régale dans Hercule

Cette hausse s’inscrit dans la lignée des augmentations de prix des visites à Disneyland Paris. Les séjours ont augmenté de manière très significative au cours des dernières années, tout comme le prix des billets d’entrée. Et en échange de ces augmentations les visiteurs se trouvent face à de très nombreuses attractions en réhabilitation, comme Buzz cette année, des palissades un peu partout sur le parc, et une fermeture partielle du Walt Disney Studios Park. Ces fermetures seules sont déjà suffisantes pour faire réfléchir à deux fois avant de se rendre à Disneyland Paris ; les augmentations de prix sont une raison supplémentaire.

Donald est abasourdi

Nous sommes en période de transition ; Disneyland Paris a d’ambitieux projets d’expansion, dont le nouveau Frozen land pour 2023, mais depuis l’ouverture de Toy Story land en 2007 il y a peu de changements aux parcs. Les augmentations de prix sont très prématurées comparées à l’évolution des attractions et expériences à la disposition des visiteurs.

Les saisons se suivent et se ressemblent, ou pas. Nous voyons peu de renouvellement au niveau des saisons, Star Wars est pratiquement un copier-coller de l’année dernière, et la saison Frozen est loin de faire l’unanimité, considérée par beaucoup comme très loin de la qualité du Festival Pirates & Princesses des années précédentes.

Alors que je comprends tout à fait le besoin de financer les programmes d’expansion et le développement des parcs, ces augmentations ne sont pas justifiées et arrivent beaucoup trop tôt alors que l’expérience des visiteurs est actuellement impactée de manière négative. Cela n’encourage pas à se rendre à Disneyland Paris avant 2023.

Le Maitre du Temps dans Alice aux pays des merveilles se réjouit

Kinai

Articles complémentaires

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de