Le remake de La Belle et le Clochard sur Disney +

Depuis le 7 avril 2020, Disney + a débarqué en France et a insufflé, pour la plupart des fans de Disney, une seconde vie à ce confinement. Parmi une offre cinématographique riche, mon attention s’est rapidement portée sur un film que j’attendais de voir avec impatience.

L’adaptation en live-action de La Belle et le Clochard, réalisée par Charlie Bean, connu notamment pour avoir réalisé le film Lego Ninjago.

Le dessin animé, quoiqu’ancien, a bercé mon enfance et en a laissé un tendre souvenir. Si le film m’a parfois déçue sur certains aspects, sa réalisation et sa réécriture efficaces m’ont fait en grande partie apprécier l’œuvre.

Attention, certaines remarques peuvent contenir des spoilers !

Esthétique : 3/5

Les plans larges, le montage clair et la propreté des images en font un film de bonne qualité. Même si certains effets spéciaux laissent à désirer, l’ensemble est plutôt agréable et harmonieux.

Contrairement au Roi Lion, la production a décidé de mettre en scène des vrais chiens et les deux rôles principaux ont été distribués à Rose, une chienne cocker américain et Monte, un chien sauveteur. Ce qui octroie une réelle dynamique et une authenticité aux images.

Le gros point négatif réside, selon moi, dans la scène des siamois de Tante Sarah. Pour des raisons évidentes, les chats apparaissent en images de synthèse et le résultat n’est pas fameux… Or il s’agit d’une scène emblématique dans le dessin animé, véritable tournant annonçant le retournement dramatique : la vie dans la rue. Il est donc dommage de ne pas avoir une représentation à la hauteur de ce que l’on aurait pu espérer.

Monte as Le Clochard et Rose as Lady
César, Lady et Jacqueline (exit donc Jock et son petit accent scottish)
Devon et Rex : les chats machiavéliques de Tante Sarah

Originalité : 3/5

Même s’il possède évidemment de nombreux points similaires avec le dessin animé, le film n’est pas un simple passage de l’animation à des images réelles. Il apporte une interprétation et une sensibilité différentes.

À l’instar du dessin animé, le film s’ouvre sur le doux foyer de Jim et Darling à Noël

Ainsi, le couple Jim Chéri/Darling est ici un couple mixte et on insiste par ailleurs sur la profession de musicien de jazz pour Jim, ce qui n’apparaît pas dans le dessin animé. Cela confère aux personnages une aura de modernité et un engagement politique fort (la mixité et le jazz étant controversés dans les milieux bourgeois américains de ce début de XXe siècle).

Les êtres humains sont davantage mis en avant dans cette adaptation, préférant un point de vue omniscient au point de vue utilisé dans le dessin animé, à savoir celui de Lady.

Jim Chéri et Darling

Du reste, le film dévoile le passé du Clochard et révèle un lourd secret, expliquant la réticence de l’animal à s’attacher à l’homme. En revanche, il est à déplorer que toute la séquence dans le zoo, comprenant la scène rafraîchissante avec le castor, ait été supprimée du nouveau scénario.

Chansons : 2/5

Ici c’est un avis purement subjectif bien sûr ! Toutes les chansons ont été réécrites sur une ambiance jazzy, afin d’être raccord avec le contexte du film. Même si cela fonctionne sur certaines d’entre elles, j’ai été déçue de ne pas avoir retrouvé les chansons qui ont marqué mon enfance.

De plus, de nombreuses paroles ont été modifiées tout en conservant le même sens que dans la version originale, ce qui est dommage car cela n’ajoute pas de plus-value esthétique.

Pour conclure

Le film remplit parfaitement sa mission. Il n’a pas la prétention de rejoindre les chefs-d’œuvre sortis au cinéma mais il propose une nouvelle interprétation du film avec efficacité et cohérence. Il fait passer un moment agréable et convient à tous les membres de la famille.

On aime :

  • le fait que de vrais chiens aient joué dans le film ;
  • le traitement des personnages ;
  • les enrichissements du nouveau scénario.

On n’aime pas :

  • les effets spéciaux, médiocres ;
  • la suppression de scènes emblématiques ;
  • les chansons.

Vous avez aimé cet article ? Like this article?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Poster un commentaire - Leave a comment