Share This Post

Archives / ED92BLOG / Non classé

Les Guardiens de la galaxie Vol.2

Les Guardiens de la galaxie Vol.2

C’est parti « bandes de nazes »!

Comment aurait-on pu rater cette avant-première et ne pas revoir ces « bâtards de Gardiens de la Galaxie » (nous citons Bébé Groot) ?

 

Nous devinons assez aisément que le réalisateur James Gunn, pour ne pas s’attirer les foudres de ses détracteurs et ses attentes, a du calquer ce Volume 2 à son précédent. Nous retrouvons des scènes similaires mais ce n’est pas pour autant qu’il soit moins bon, il évite un « Empire Contre-Attaque » façon Marvel. « Et ce n’est qu’un début » – slogan de 2014.

 

Dans le générique de début, l’équipe est recrutée par les Souverains et doit supprimer une créature imposante, nuisant à ce peuple. Bébé Groot branche la musique et marque le « La » de ce film. L’action se déroule en arrière-plan et il se déhanche sur un « Electric Light Orchestra « Mr. Blue Sky », ce personnage sera attachant tout au long de ce film, vous craquerez forcément.

 

Ce second opus est axé sur la « famille », approfondissant les relations entre toute cette team : les soeurs Gamora et Nebula seront-elles encore plus ennemies ou entretiendront-elles un nouveau lien sororal ? StarLord fera-t-il de Gamora une danseuse ? Le père de StarLord, Ego, sera-t-il le David Hasselhoff qu’il ait toujours rêvé d’avoir ? Nous vous laissons le découvrir.

 

Cet « Awesome Mix Vol.2 » n’est pas aussi dynamique que le Volume 1 mais s’intègre mieux aux thèmes du film, une chanson a été écrite par J. Gunn et Tyler Bates, producteur et compositeur de musique pour le cinéma, intitulée Guardians Inferno (The Sneepers ft. David Hasselhoff) pour appuyer ces dires. Petite déception pour le titre « Sweet » de Fox on the Run qui n’est que de passage, nous aurions aimé l’entendre dans une scène plus mouvementée.

 

Les effets spéciaux et les plans, dont un circulaire rappelant les Avengers lorsque l’équipe est au complet, sont géniaux ; niveau humour la troupe est toujours aussi farfelue sans en oublier son attachement (mention pour Drax et Groot) ; Gunn parsème son second volet de détails (vous trouverez forcément des Hidden Mickey) et de références gaming et cinématographiques.

Nous considérons, en somme, que ce Volume 2 est l’intermédiaire entre les prémices d’un Avengers : Infinity War et une suite logique d’un troisième volet, confirmé par James Gunn . Bien évidemment, nous vous conseillons de rester jusqu’à la fin du film pour y découvrir une scène post-générique.

 

Share This Post

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de
Language