• 4 juillet 2020

Space Mountain Mission 2 : explorons l’univers !

Le cœur de Discoveryland est clairement Space Mountain (aujourd’hui devenu HyperSpace Mountain). Avant même d’entrer dans l’attraction, on peut sentir l’atmosphère électrisante. Le bâtiment à couper le souffle, avec son thème steampunk futuriste, s’intègre à merveille dans Discoveryland et permet d’assister au lancement des fusées lorsqu’on passe à proximité. Et cerise sur le gâteau, on peut même entendre certains passagers hurler de terreur ;).

Pendant dix ans, l’expérience nous fait vivre le vol de Jules Verne de la Terre à la Lune. Mais en avril 2005, une nouvelle mission nous est proposée. Mais où cette mission, appelée « Space Mountain : Mission 2 » devait-elle nous emmener ?

Jusqu’en janvier 2017, Space Mountain : Mission 2 nous emmenait dans une nouvelle galaxie, aux confins de l’univers. Le point culminant était une supernova, la dernière lueur d’une étoile qui brille des milliards de fois plus fort, jusqu’à ce qu’elle s’effondre finalement.

Si vous n’aviez pas peur (et que vous étiez assez grands), vous pouviez oser décoller en direction de l’univers. Sur le chemin pour rejoindre la gare, vous traversiez des couloirs à la lumière tamisée, tout en admirant les images de nombreux phénomènes cosmiques. Une fois arrivés à la gare, vous vous installiez dans votre fusée argentée, et le voyage démarrait. Lentement, vous étiez conduits jusqu’à la rampe de lancement, où vous pouviez entendre le compte à rebours 3, 2, 1 et voilà ! Vous étiez propulsés dans l’univers à pleine vitesse (qui semblait vraiment aller bien plus vite que 70 km/h) !

Au milieu des trous noirs, des météorites et autres corps célestes, vous viviez un voyage à travers l’univers à grande vitesse. Si vous vouliez tout voir, vous deviez faire ce voyage à plusieurs reprises. Vous étiez secoués et faisiez plusieurs loopings durant votre vol, et à cette vitesse, impossible de se retenir de crier de joie ! Quelle aventure en seulement 2 minutes !

Un système audio spécial intégré dans chacun des wagons de ces montagnes russes vous permettait de bénéficier du son adéquat à chaque étape votre vol (d’ailleurs, Space Mountain a été le premier manège à utiliser ce système sonore). La bande sonore était écrite par Michael Giacchino et complétait parfaitement cette attraction de folie.

Fun fact : dans l’avant-dernière salle de la zone d’attente, vous pouviez découvrir des étoiles et des corps célestes au plafond. Les chiffres et les lettres qui y étaient inscrits sont les dates de naissance et les initiales des imagineers ayant participé au projet !

Puis Mission 2 a été remplacé par Star Wars HyperSpace Mountain. Après tout, il faut se préparer à vivre de nouvelles aventures pour se créer des souvenirs impérissables.

Nimmerland

Nimmerland

Walt Disney a dit un jour : "C'est le vrai problème avec le monde. Trop de gens grandissent". Heureusement, je ne fais pas partie des adultes et grâce à Disney, je n'ai jamais perdu l'enfant qui est en moi. C'est pourquoi je voudrais vous emmener dans un voyage plein de magie, de secrets et d'expériences que vous n'oublierez jamais. À Disneyland Paris, chacun peut se débarrasser de l'adulte qui est en lui et redevenir un enfant, et je veux vous montrer comment et où cela peut se faire au mieux. Alors, remplissez vos pistolets à bulles et allons vers l'infini et au-delà.

Leave a Reply