The Art of Marvel, le test

art of marvel

J’ai testé l’Hôtel Disney’s New York The Art of Marvel en Suite le 21 juin 2021. Et ma déception est presque à la hauteur de mes attentes… Cet hôtel est présenté comme le nouveau fleuron , le “navire amiral” de la flotte des hôtels du Resort en attendant la fin de la réhabilitation du Disneyland Hôtel. Mais mon séjour m’a semblé plus proche d’une traversée sur le Titanic que d’une expérience magique sur un navire de la Disney Cruise Line…

titanic naufrage gif

Contexte

Lors de l’annonce de la réouverture de cet établissement, j’ai réservé une suite Avengers en nuitée sèche au tarif de 1900 euros. J’avais également précisé la vue que je souhaitais tout en signalant que cette nuitée était une occasion spéciale : un anniversaire de l’une des participantes. Les divers concepts Arts et les images vus sur les réseaux sociaux, m’avaient donné l’envie de voir par moi-même.

pop art dr strange
Dr Strange

Une arrivée mouvementée au Disney’s New York – The Art of Marvel

Enfin le grand jour ! Le 21 juin arrive. Moi, je débarque à l’hôtel à 8H10. Et là première surprise, les guests n’ont pas le droit à l’entrée principale de l’hôtel. La raison : une mini, mini cérémonie d’ouverture doit avoir lieu à 9h00. Bon d’accord, c’est l’inauguration… Donc direction l’entrée du Centre de Conventions. Un bagagiste me soulage immédiatement de mes bagages, c’est très appréciable.

Cependant les choses se gâtent. Il me faudra attendre 20 minutes qu’un CM (un peu débordé, le pauvre) ne m’indique où se trouvait le nouveau bureau de l’Empire State Club. Mon check-in y est très rapide et efficace. Mais alors que tous les guests en chambres ESC se voient attribuer directement leurs chambres, moi on m’indique que la Suite sera très rapidement disponible. Et ce, dès que la gouvernante l’aura vérifiée et validée.

En attendant, je suis invitée à aller au Lounge de l’ESC pour y prendre une collation. Le nouveau Lounge est beaucoup plus spacieux et les CMs toujours aux petits soins et tellement heureux de reprendre le travail. Je vous passe ma matinée complétement gâchée à attendre un hypothétique SMS, qui me donnerait le feu vert. À chaque interrogation de ma part auprès des CMs ESC, la réponse est invariablement la même : la gouvernante, bla bla bla.

hotel Transylvanie

Bon entre temps j’ai visité l’hôtel, le Lobby est très beau, le Bleecker Street Bar très cosy et les jardins extérieurs donnant sur le lac avec le mobilier d’extérieur sont un havre de paix très agréable. Le précieux sésame, le SMS tant attendu arrive enfin à 14H46 ! Je commençais à trouver le temps long…

little boo

Je me dirige donc vers la Suite Avengers !

Disney’s New York – The Art of Marvel : Des lieux sales et négligés

Le couloir qui y mène est sale, jonché de détritus divers, et dès l’entrée de la Suite, la localisation n’est pas celle attendue. En effet, la moquette est aussi sale que celle du couloir, ainsi que le sol de la salle de bains. La vue de la chambre donne sur un toit “chantier” rempli de matériaux et de gravats.

hades

Retour à l’ESC où j’ai l’impression d’arriver aux bureau “des plaintes et réclamations” (inquiétant dès le premier jour). Les CMs restent souriants et tentent le maximum pour satisfaire les guests : on écoute mes doléances, on me conduit de nouveau au Lounge (je l’ai beaucoup fréquenté ce lundi…). Au bout de 10 minutes, je me vois attribuer une nouvelle suite.

Je m’y rends immédiatement , et me voilà dans une Suite Super Héros avec une vue superbe sur le lac et l’hôtel NPBC. À première vue, elle me semble correcte, mais je réalise un peu tard que je viens d’être sous-classée. Oups…

vue de la suite des super héros
la vue depuis la suite des super héros

Le tarif de cette suite Super Héros en nuitée sèche est de 1480 euros donc le compte n’y est pas. Aucun geste commercial ne viendra compenser cette différence, ce qui est difficilement acceptable.

Ralph la casse

Disney’s New York – The Art of Marvel : de nombreux oublis et malfaçons

Une visite plus approfondie de cette Suite va révéler un grand nombre de “détails” qui vont venir confirmer mon sentiment d’ouverture un peu précipitée de l’hôtel. Dès l’entrée, le premier interrupteur est fendu en deux (non non pas rayé) mais bel et bien “cassé”… euh pourtant l’établissement est neuf, non ??

Je continue. Dans le placard, se trouvent les peignoirs prêtés et les chaussons en éponge qui font partie des “cadeaux d’accueil”. Ô surprise, l’une des paires a été largement utilisée. Oups.

chaussons suite art of marvel

Ensuite, je découvre que dans la salle de bains la grille d’évacuation de la douche est descellée et de travers, il n’y a aucun gel douche, ni shampoing. Ah si, un flacon de lait corporel bien entamé… re-oups !

Je vous passe les rayures sur les meubles, la grille de la climatisation descellée elle aussi, mais je vous garde le “plus drôle”. Sur l’abattant des WC, se trouve encore l’étiquette du constructeur avec les instructions de montage et d’entretien… Bref, suite qui, une fois encore, n’a pas été vérifiée ni validée par la gouvernante d’étage. C’est d’ailleurs, quelque peu comique puisque cette dernière dans un reportage tourné par M6 le même jour (eh oui je les ai vus plusieurs fois dans la matinée) assure, après avoir pour la caméra fait excès de zèle dans la suite présidentielle, devoir se hâter d’aller vérifier les suites… MDR (rire jaune).

jameson spider man

Le Manhattan et le Bleecker Street Bar

Bon alors après cette énumération de points négatifs, je vais quand même aborder quelques points positifs.

Le restaurant Manhattan fût une bonne surprise : sa décoration, sa vaisselle et les plats proposés. Quant au Bleecker Street Bar, il est très accueillant et les cocktails originaux et sympa.

bleecker street bar
un des cocktails du bleecker street bar

Fin de l’histoire

De retour à la maison, je décide de faire remonter au service relations clientèle ma déception plus qu’amère. Je suis restée claire dans mes propos, correcte, et n’ai exigé aucune compensation de quelque sorte. Mail envoyé le 24 juin 2021.

Après une attente que je commençais à trouver un peu longue, le 15 juillet, youpi une réponse est arrivée… Mais quelle surprise de voir que j’ai eu droit à un retour “standardisé” avec comme compensation trois coupons repas. En gros, la même compensation que les clients qui ont eu des soucis le 21 juin….

simba et nala

Comment vous dire en restant correcte, je n’ai pas demandé l’aumône. J’aurais préféré de simples excuses et une honnête reconnaissance du manque de préparation lors de cette ouverture. Donc deuxième mail envoyé avec un mécontentement plus affirmé. Voilà j’en suis là…

TO BE CONTINUED…

Selon vous, Disneyland Paris aurait-il dû retarder l’ouverture de l’hôtel ?

Pour lire d’autres expériences sur cet hôtel, cliquez ici et !

Marie
Passionnée par l’écriture et l’univers des contes au point d’en faire mon sujet de mémoire, la magie de Disney a effleuré mon berceau pour ne plus jamais me quitter. De la féerie des princesses à la plus rocambolesque des aventures, c’est de cette pincée de rêverie que s’est imprégnée ma plume. Aujourd’hui, entourée d’une équipe de Disneyiens chevronnés, je suis heureuse et honorée de prolonger la magie au quotidien.