fbpx

Share This Post

ED92BLOG / Extra92 - Report

Toujours les mêmes qui bossent ?

Are You Brave Enough ? 4

Les personnages Disney à Disneyland Paris

 

Ah les personnages Disney ! Ils font le charme des parcs Disney, ils sont parés de leurs plus beaux costumes et ils sont toujours là pour faire une photo avec les visiteurs. C’est véritablement une des particularités que nous propose Disneyland Paris de pouvoir rencontrer nos personnages préférés, sortis tout droit des dessins animés, pour le bonheur de tous. Et même si d’autres parcs à thème et d’autres parcs d’attractions en France et dans le monde ont également choisi la présence de mascottes au sein de leurs parcs, les parcs Disney sont particulièrement réputés et font office de référence sur ce point. Rencontrer Mickey, rencontrer Blanche-Neige ou rencontrer Buzz l’Eclair, c’est possible dans les parcs Disney.

Are You Brave Enough ? 2

Le présent article ne parlera pas des astuces et conseils pour rencontrer ces fameux personnages en question, puisqu’un autre article aborde déjà point (voici le lien : https://www.ed92.org/on-ne-vous-a-rien-dit-n20-ou-rencontrer-des-personnages-a-disneyland-paris/) mais sera consacré à un tout autre débat concernant les personnages Disney à Disneyland Paris : la diversité des rencontres possibles à DLP. Un point grinçant, un point frustrant, ou encore un point énervant, nous allons essayer d’analyser les sorties des personnages Disney : qui sort, à quelle fréquence, et dans quelles conditions ?

Une diversité de personnages évidente dans les parcs Disneyland Paris

Ca y est, je suis à Disneyland Paris et je n’ai qu’une hâte, c’est de faire le plus de photos possibles avec des personnages Disney. En regardant le programme, que l’on trouve sous la gare de Main Street pour le Disneyland Park, ou à l’entrée des Studios 1 pour les Walt Disney Studios, le constat est évident : on peut rencontrer un bon nombre de personnages. Les points de rendez-vous sont nombreux, à Main Street USA, à Fantasyland, à Toons Studios… La star du parc, Mickey, a bien sûr son point-photo, à Meet Mickey Mouse, dans le fond de Fantasyland, afin de rencontrer ses plus grands fans et prendre la pose avec eux. Ses amis Donald, Pluto, Dingo, et sans oublier sa chère et tendre Minnie font des sorties quotidiennes dans les parcs. Il est relativement facile de les trouver et d’attendre (parfois longtemps, ce sont des stars !) afin d’avoir une photo tant désirée avec eux. Tout le monde veut voir Mickey et ses amis et Disneyland Paris offre la possibilité de le faire.

Disney ne se résume pas à Mickey et ses amis, même si la souris occupe une place prépondérante dans l’univers Disney. Il y a bien sûr les fameux dessins animés, les grands classiques Disney, qui ont tant fait rêver les enfants que leurs parents durant leur enfance et même plus tard. Les princesses Disney, les héros Disney, Pixar, Marvel et Star Wars, ou encore leurs amis secondaires, le choix est large. C’est ainsi que presque tous les jours dans l’année, on peut rencontrer Alice et ses amis, Peter Pan et Wendy Darling ou Aladdin et Jasmine. Tous ont leur point-photo en plein air et n’attendent que vous pour poser. Si vous êtes plus courageux et prêts à attendre de longues minutes, vous pouvez toujours tenter le Pavillon des Princesses afin de rencontrer une princesse Disney, bien souvent précisée à l’entrée du bâtiment mais pas toujours. Certains personnages comme Stitch, Rafiki ou encore Winnie et ses amis font des sorties régulières dans les parcs mais celles-ci ne sont pas précisées sur le programme. Récemment encore, des couples princiers faisaient des apparitions du côté du Old Mill, mais il semble que ce temps-là soit révolu, pour des raisons qui ne regardent sans doute que DLP et le département concerné niveau personnages Disney.

Are You Brave Enough ? 4

Are You Brave Enough ?

Enfin, les différentes saisons Disney proposent de rencontrer d’autres personnages mais bien évidemment au détriment des autres personnages que je viens d’évoquer. La saison d’Halloween permet de rencontrer les fameux méchants Disney comme Maléfique, Frollo ou le Chat du Chester (on ne peut pas dire qu’il soit extrêmement gentil envers Alice, même s’il est mignon) ou d’autres personnages qui sont habillés pour l’occasion comme Stitch ou Dingo. Fini Aladdin et Jasmine, place à Jafar ; fini Alice et le Chapelier Toqué, place à la Reine de Cœur ; fini Peter Pan et Wendy, et place au capitaine Crochet. Les méchants envahissent le parc durant la saison d’Halloween, pour nous procurer une plus grande frayeur. A Noël, des personnages Disney nous font grâce de leur présence, et c’est le cas notamment de Pan-Pan et de sa compagne Miss Bunny, sortis tout droit de la forêt de Bambi, ou encore pendant quelques années Marie, issue du film Les Aristochats (il semble que pour Noël 2019, la plus mignonne des chatons ait cédé sa place à Stitch). Les habituels Alice, Aladdin, Tigrou font des apparitions très régulières. C’est ainsi que nous pouvons rencontrer à divers moments de l’année pleins de personnages Disney. Néanmoins, les différentes soirées proposées par Disneyland Paris, qu’elles soient réservées aux pass annuels (Soirée des 100 personnages, soirée des 90 ans de Mickey, soirée Marvel ou encore soirée Pirates & Princesses) ou autres (FanDaze, soirées Jazz), nous montrent bien que DLP a bien plus que des personnages tels Bourriquet ou Stitch à proposer aux visiteurs : Lumière de La Belle et la Bête, Judy et Nick de Zootopie, ou encore le sultan d’Aladdin, et j’en passe, tant la liste est longue.

Image

Mais une diversité de façade

En effet, le constat est évident : le programme des possibilités de rencontre avec des personnages Disney ne change quasiment très peu, voire pas du tout. Ce sont toujours plus ou moins les mêmes personnages Disney que l’on rencontre sur le parc. Si vous aimez Tigrou et Bourriquet, pas de panique, vous les croiserez obligatoirement puisqu’ils là tous les jours en règle générale. Dingo et Pluto sont très fidèles au parc et n’hésitent pas à faire des sorties très régulières et même, si vous avez l’œil, ils vous suivront où que vous alliez : près du restaurant Cow-Boy Cookout, près des 2 arcades de Main Street ou encore vers l’attraction Casey Jr – Le Petit Train du Cirque à Fantasyland.

Image

Donc oui, il y a bien une diversité de personnages Disney présents quotidiennement sur le parc. Mais on peut aller plus loin en disant que c’est un socle, une sorte de base, un petit groupe de personnages Disney qui font leur apparition dans les parcs parisiens. Regardez les lives de nos reporters, vous trouverez très souvent des photos de Pinocchio et Geppetto, Tigrou et Bourriquet ou encore le Lapin Blanc et la Reine de Cœur. Nos reporters vous montrent presqu’en direct ce qu’il se passe à Disneyland Paris, et les sorties des personnages évoqués sont quasiment quotidiennes. Des visiteurs qui viennent sur deux jours verront sans aucun doute les mêmes personnages durant leur séjour. C’est aussi la même chose pour les princesses Disney au pavillon des Princesses : chaque jour, Disneyland Paris offre la possibilité de rencontrer une princesse le matin et une autre princesse l’après-midi. Mais en y regardant bien, ce sont toujours les mêmes princesses : Blanche-Neige, Cendrillon, Aurore et Ariel sont là 3 à 4 fois par semaine au minimum, tandis que Raiponce ou Belle sont beaucoup plus rares, et inutile de parler de Tiana, Mérida ou Mulan, elles ne trouvent plus le chemin du pavillon des Princesses depuis fort longtemps (peut-être devrait-on leur donner un plan du parc ?). Si vous êtes fans de Blanche-Neige, tant mieux, si vous êtes fans de Belle, bon courage et que la chance vous soit favorable durant vos visites. Tout cela est bien sûr fort dommage et regrettable. Si l’on regarde l’ensemble des dessins animés Disney, il est évident que les personnages Disney ne manquent pas et les costumes à Disneyland Paris non plus. Pourtant, ce sont toujours les mêmes qui sortent.

Image

Plus encore, on peut pousser la réflexion plus loin, en parlant de deux points majeurs. Tout d’abord, la diversité de façade se manifeste clairement durant cette saison 2019 d’Halloween. Cette saison est l’occasion de nombreuses rencontres sur le parc, et c’est très appréciable. On peut notamment rencontrer le capitaine Crochet devant son navire à Adventureland, la Reine de Cœur près de l’attraction Mad Hatter’s Tea Cups, ou encore le terrible Jafar à Agrabah, à l’entrée d’Adventureland. C’est très bien, ce sont des méchants, il s’agit d’Halloween, on est dans le thème. Mais, parce qu’il y a un mais, ce sont des personnages que l’on peut rencontrer tous les jours en dehors de la saison d’Halloween donc il n’y a rien d’exceptionnel à les rencontrer durant cette saison. La seule différence réside dans le fait qu’ils sont indiqués sur le programme d’Halloween. Et si vous connaissez l’expression « un train peut en cacher un autre », sachez qu’elle s’applique aussi chez moi avec les « mais », car j’ai un deuxième « mais » à apporter : ces trois méchants Disney sont aussi présents durant les meet’n’greet après le spectacle Attention… Méchants !. Vous voyez la diversité proposée par l’équipe Parades, Spectacles et Personnages ? Certes, on a la possibilité de prendre la pose avec le gouverneur Ratcliffe, le vilain de Pocahontas ou avec le juge Claude Frollo, la version Disney du prêtre complexé du roman de Victor Hugo. Ce n’est pas négligeable, certes, mais la présence de Crochet, de la Reine de Cœur et de Jafar est plus contestable, en sachant qu’ils ont déjà leurs points-photos ailleurs dans le parc. Et les personnages du spectacle des méchants, comme le célèbre Gaston, la diva Cruella ou encore la terrible Reine de Blanche-Neige, qui est, rappelons-le, le premier méchant Disney, ne se mêlent pas aux visiteurs pour prendre des photos comme les saisons Halloween dernières ou encore, si on en a la chance, comme quand ils daignent sortir au cours de l’année. Juste par cet exemple de la saison d’Halloween, on voit bien que la possibilité de rencontrer des personnages est manifeste mais absolument pas diversifiée. J’ai compté le nombre de méchants : 8 méchants peuvent être rencontrés : Maléfique, le chat du Chester, Jafar, la Reine de Cœur, Crochet, Frollo, Ratcliffe et Dark Vador. Seulement 4, c’est-à-dire la moitié sont des exclusivités Halloween, le reste peut être très facilement vu en dehors de cette saison, ce qui est bien dommage, d’autant que dans chaque film Disney, il y a un méchant : où sont Prince Jean, le terrible roi illégitime de Robin des Bois, le chef des Huns Shan-Yu dans Mulan, ou même, la sorcière de Blanche-Neige et les Sept Nains ? Et enfin, pour aborder le dernier point, essentiel lui-aussi, il faut s’intéresser aux sorties qui ne sont pas indiquées sur le programme. Cela signifie que des personnages peuvent sortir de manière aléatoire et par surprise. Au printemps 2019, une princesse ou un couple princier, voire même deux ou trois les jours de chance, sortaient à Fantasyland notamment ou à Frontierland si l’on parle de Tiana, Naveen et Mérida. Puis au cours de l’été 2019, plus rien ou presque, éventuellement quelques sorties qui sortent de l’ordinaire comme Pan-Pan et Miss Bunny (qui sont sortis tous les jours pendant une semaine au Old Mill) ou encore Marie des Aristochats. Ces sorties-là se font plus rares, pour le désarroi de tous les visiteurs. Alors certes, les visiteurs ne sont pas toujours les plus patients et n’hésitent pas à pousser les enfants vers le personnage en question pour avoir une photo. C’est peut-être ce qui a poussé Disneyland Paris à retirer ses princesses de Fantasyland, en dehors du pavillon, surtout quand leurs accompagnants décident de ne pas faire de file d’attente et tout le monde pousse. Peut-être y aurait-il quelque chose à revoir dans le principe des sorties : faire une file d’attente et fini les sorties où c’est le personnage encerclé par une grande foule qui doit tant bien que mal s’imposer pour ne pas se laisser envahir, sous le regard parfois désintéressé de ses accompagnants (ce qui n’est pas toujours le cas, mais cela arrive). Bref, ces sorties qui faisaient la joie des visiteurs, ne semblent plus trop être à l’heure du jour, surtout en ce qui concerne les princesses. On en viendrait presque à regretter les jours où Raiponce sortaient tous les jours au printemps… Vous voyez, quand je parle de diversité…

Image

Comment expliquer ce phénomène ? Comment y remédier ?

Bien sûr, ne soyons pas dans le négatif, même si ce qui a été évoqué est malheureusement la réalité à Disneyland Paris. S’il y a un socle de personnages Disney qui sortent tout le temps, d’autres pas, il doit y avoir une raison. Et la plus évidente serait la popularité de certains personnages Disney. En effet, certains sont plus populaires que d’autres, plus appréciés, ou encore plus connus. A Disneyland Paris, il faut contenter tout le monde : visiteurs réguliers et occasionnels, fans, les visiteurs munis de pass annuels, les first visits etc. Il est clair que dans cette perspective, il est plus normal que Bourriquet, personnage extrêmement populaire chez les guests, sorte beaucoup plus que le personnage de Jim Hawkins, issu de La Planète au Trésor. Il faut que les gens reconnaissent au premier coup d’œil le personnage qu’ils peuvent voir dans le parc, qu’ils soient connaisseurs ou non. Baloo, Winnie ou Stitch sont très appréciés et ont même droit à des tee-shirts, des bonnets ou autres produits dérivés, ce qui n’est pas forcément le cas de Clara Cluck, Hercule ou encore Grand Coquin. On l’aura compris, Disneyland Paris fait sortir des personnages populaires et qui parlent à tout le monde, de manière à contenter ses guests. Le public anglophone est friand de Peter Pan ou d’Alice par exemple, les Italiens aiment voir Pinocchio déambuler dans le parc, et tout public est content d’assister aux pitreries de Dingo, etc. Néanmoins, je ne vais pas m’arrêter là et je vais vous faire profiter de mon expérience de visiteur. Tous les visiteurs ne sont pas forcément des adeptes de Disney et combien de fois a-t-on pu entendre des visiteurs confondre les personnages entre eux : j’ai eu une fois une famille qui pensait voir le Père Noël alors qu’il s’agissait de Mr Mouche… Pour leur défense, c’était en décembre. Je ne suis pas en train de critiquer l’ignorance des gens, bien au contraire. Cet exemple, pour moi, prouve que sortir des personnages qui sont censés être populaires pour faire plaisir aux gens ne peut pas être un choix cohérent de la part de DLP car certains ne sont pas aussi à la page que d’autres en matière de personnes Disney. C’est un fait, pas une critique. Il serait bon de ne pas s’attarder à ce détail et faire sortir des personnages que l’on voit moins souvent mais qui feront plaisir aux fans qui les connaîtront. Deuxième raison, si Bourriquet est populaire et sort souvent, ce n’est pas le cas de Mulan et Mushu, Pocahontas et Meeko ou encore Hercule et Mégara, qui sont quant à eux extrêmement populaires : tout le monde ou presque connait les chansons Comme un homme, L’Air du Vent ou Jamais je n’avouerai, qui arrivent très souvent en tête dans les classements de chansons Disney les plus appréciées. Les personnages qui sortent très souvent sont populaires parmi les visiteurs mais certains qui sont parfois encore plus populaires sont complètement oubliés. Alors pourquoi DLP ne les sort pas ? Je me suis fait une raison : à quoi cela servirait Disneyland Paris de sortir Mulan ou Pocahontas quand on voit que les files d’attente pour rencontrer Peter Pan, Alice ou Aladdin excèdent souvent les une heure d’attente ? Par facilité, tout simplement. C’est facile de s’appuyer sur les choses qui marchent, sans songer à varier. Peut-être faudrait-il plus de fans qui s’occupent des costumes pour essayer de diversifier l’offre des personnages.

Image

Il y a toutefois des efforts, certes légers, mais qui doivent être évoqués. Certaines saisons apportent la possibilité de rencontrer des personnages plus rares. Je n’ai pas évoqué cette conséquence de la non-diversité des personnages à Disneyland Paris mais cela peut être fait très rapidement : le fait qu’il y ait des personnages qui sortent régulièrement au détriment d’autres provoque la rareté des autres, pas plus simple que cela. Donc, je disais que certains saisons ont pu apporter aux visiteurs la possibilité de rencontrer des personnages qui sortent de l’ordinaire comme José Carioca et Panchito Pistolès, les oiseaux des Trois Caballeros durant la saison d’Halloween 2018, le personnage de Max, fils de Dingo, pour la saison d’Halloween 2019 ou encore très prochainement Olaf de La Reine des Neiges pour Noël 2019. Certaines sorties exceptionnelles, sans que l’on sache trop pourquoi mais sans doute pour des raisons précises que DLP ne nous communique pas, sont fort appréciables, surtout quand on est présent sur le parc. Si j’ai raté la sortie exceptionnelle des sept nains en septembre 2018 ou encore Jane et du singe Tok, personnages extrêmement rares de Tarzan (encore un autre film populaire…) en mars 2019, j’ai été très surpris et content d’avoir pu rencontrer Clarice, la copine de Tic et Tac ou encore la belle gitane Esméralda, des personnages relativement rares. Ce qui est dommage, c’est que ces sorties de personnages rares ne soient pas plus régulières et ne sont fondées uniquement sur de la chance. Il faut attendre les événements exceptionnels comme les soirées pass annuels pour rencontrer des personnages qui sortent de l’ordinaire. La soirée des 100 personnages du 13 septembre 2019 (pour nos avis dessus, voici le lien : https://www.ed92.org/magicadvisor-recap-de-la-soiree-pass-annuel-des-100-personnages/) était frustrante dans la mesure où la plupart des personnages Disney présents étaient rares, voire extrêmement rares. On ne savait plus où donner de la tête à la vue des personnages qui ne sortent jamais et qui, pourtant, pourraient faire plaisir aux visiteurs quotidiens. Disneyland Paris a également instauré depuis l’été 2017 la parade hebdomadaire « Tuesday is a Guest Star Day », jouée uniquement le mardi à des horaires variables, qui met en avant un ou plusieurs personnages que l’on n’a pas l’habitude de voir sur le parc. C’est un petit compromis : on ne peut pas se prendre en photo avec, mais néanmoins, on peut voir Kenai et Koda de Frère des ours, Joie et Tristesse de Vice-Versa ou encore les trois hyènes du Roi Lion. C’est déjà ça, mais peut-être pas suffisant, surtout quand le principe de cette parade est détournée au profit de célébrations de fêtes obscures comme la sortie de Belle en robe villageoise, personnage pas le plus rare du monde Disney sur les parcs, pour la semaine du livre, ou Stitch, même dans une ancienne tenue spéciale, pour le jour des OVNIs.

Je passerai outre les considérations financières qui dépendent des sorties des personnages et qui regardent en somme que Disneyland Paris. Néanmoins, je pense ne pas me tromper en disant qu’un bon nombre de fans, visiteurs réguliers ou occasionnels et détenteurs d’un pass annuel, souhaitent non pas forcément voir plus de personnages sur le parc, même si personne ne serait contre, bien évidemment, mais surtout voir varier les personnages qui sortent. Si chaque jour des personnages différents sortent, populaires ou non, les gens seraient tout aussi contents et cela ne les empêcherait pas de participer aux soirées Pass Annuels puisqu’avec tous les costumes disponibles à Disneyland Paris, il y aurait encore des personnages nouveaux à rencontrer. Les visiteurs de Disneyland Paris sont fans de personnages Disney et cela serait bête de négliger ce point fondamental. Rien qu’à voir les files d’attente pour le Vieux Moulin avant même qu’un personnage n’arrive, cela en dit long. Les Cast Members étaient parfois consternés de voir que des gens attendaient avant qu’ils n’arrivent. Les gens veulent voir des personnages, et les collectionnent, d’où la nécessité à ce jour de ne pas laisser de côté ce point et de varier l’offre de rencontres de personnages. Pour éviter l’afflux de monde au Vieux Moulin, ce n’est pas compliqué : il suffit de faire sortir des personnages ailleurs et ce n’est pas les lieux qui manquent à Disneyland Paris. En effet, des zones de rencontre sont inexploitées ou utilisées qu’occasionnellement comme le puits de Blanche-Neige, la cour de l’Auberge de Cendrillon avec le carrosse, ou encore l’Académie qui fait peur aux Studios où l’on regrette la présence trop aléatoire de Sulli ou l’absence de son acolyte Bob, personnages très populaires qui, je le rappelle, sortent tous les jours à Walt Disney World, comme tant d’autres. Une autre solution pour varier les personnages, c’est d’utiliser des costumes différents et on sait tous très bien que la garde-robe de Dingo, par exemple, est très remplie mais le fidèle chien de Mickey n’utilise souvent que sa tenue, dite classique, pour rencontrer les gens : pourquoi ne pas sortir plus souvent sa tenue de cow-boy lorsqu’il sort à Frontierland ou sa tenue de groom pour effrayer les visiteurs devant la Tour de la Terreur ? Sans doute par facilité des équipes de Disneyland Paris.

Image

Pour conclure brièvement, l’offre qui est telle à Disneyland Paris nous fait penser amèrement que ce sont toujours les mêmes qui sont présents : Bourriquet, Peter Pan et Aladdin par exemple bossent tous les jours, tandis que Mulan, Kuzco ou encore les 7 nains de Blanche-Neige sont toujours en vacances. Une seule solution : fini les vacances, voici un plan du parc et sortez de la mine, des Andes ou de la grande Muraille de Chine pour rencontrer de jour les visiteurs qui vous attendent depuis fort longtemps. Au boulot !

Timon

Share This Post

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de
Language