fbpx

Share This Post

Archives / ED92BLOG / Non classé

[REVUE ANNUELLE] 2016 : L'année du spectacle « Caterpillusion » … mais pas que.

[REVUE ANNUELLE] 2016 : L'année du spectacle « Caterpillusion » … mais pas que.

 

 

 

 

 

L’année 2016, prévisible annus horribilis pour Disneyland Paris, va tirer sa révérence dans quelques jours, laissant un souvenir pour le moins mitigé. La difficile union de la Magie et de la truelle accoucha d’un Parc Disneyland défiguré par les palissades, les échafaudages et autres travaux en tout genre, et amputé de plusieurs de ses attractions parmi les plus populaires.

 

 

Toutefois, il serait extrêmement réducteur d’affirmer que 2016 fut une année à oublier pour Disneyland Paris. Un coup d’oeil prolongé dans le retroviseur nous révèle que cette année aura été pleine de paradoxes, à la fois détestable et fascinante, sombre et éblouissante … une année qu’on a aimé détester.

 

 

 

Retour en deux parties distinctes sur le meilleur et le pire de cette année singulière :

 

 

 

PREMIERE PARTIE : LE PIRE DE 2016

 

 

1 – Les réhabilitations
 

 

Dès l’arrivée sur l’esplanade François Truffaut, un regard en direction du Disneyland Hotel met le visiteur dans le bain : les Fantasia Garden envahies de palissade, encerclant la fontaine, parfois même la périphérie. La « séquence d’entrée », selon l’expression consacrée, a perdu toute sa superbe, et se rendre aux guichets du Parc Disneyland ressemble davantage à une circulation dans un couloir à ciel ouvert.
 

 

 

 

 

 

Passés les guichets, la gare de Main Street Station est recouverte recouverte d’échaffaudages, et le haut est recouvert d’une bâche thématisée. La superbe vue sur le parc offerte par les chambres les plus chères du Castle Club se limite à un aperçu du chateau, essentiellement depuis le quatrième étage.

 

 

 

 

 

Enfin, la visite du Parc Disneyland se fait au gré des attractions et des passages fermés pour rénovation, auxquelles se rajoutent les rehabs annuelles. Le point noir est Frontierland, qui a vu la fermeture de Big Thunder Mountain depuis fin 2015, l’assèchement des Rivers of the Far West, et par conséquent une pause forcée pour le Molly Brown, tout ça pour une période de treize mois.

 

 

 

 

 

 

 

 

En janvier, la zone située derrière l’entrée Fast Pass de Big Thunder Mountain est totalement fermée, puisque Frontierland Depot tout comme le Cowboy Cookout Barbecue étaient fermés pour travaux.

 

 

 

 

 Au fond à droite, derrière les échafaudages, le Cowboy Cookout Barbecue – janvier 2016

 

 

Courant mai, le passage est fermé entre Thunder Mesa Mercantile et le Fuente Del Oro. Pendant un court moment, se rendre au Chaparral Theatre était devenu un chemin de croix, puisque le seul trajet possible nécessitait de passer par Adventureland.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Passage coupé entre Thunder Mesa Mercantile et le Fuente Del Oro, le 2 mai 2016

 

 

 

Actuellement encore, les palissades partent de Boot Hill et s’arrêtent au niveau du Pueblo Trading Post. 

 

 

Adventureland non plus n’a pas été épargné. Tout Adventure Isle a bénéficié aussi d’une cure de jouvence de janvier à septembre, incluant donc La Cabane des Robinson, le Galion et Skull Rock, ce dernier ayant été dissimulé sous des bâches.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Dans Fantasyland, c’est Peter Pan’s Flight qui a subit une longue fermeture de janvier à juillet, amputant le land de son attraction la plus populaire durant six mois. Alice’s Curious Labyrinth a également bénéficié d’une importante rehab.

 

 

 

 

 

 

 

 

À Discoveryland, c’est Star Tours qui a fermé ses portes le 16 mars 2016 pour une période d’un an, privant le land d’une attraction familiale à succès.
 

 

 

 

 

 

Plus anecdotique mais offrant également un triste spectacle, l’entrée du land entre le Plaza Garden et le bureau des Passeports Annuels a aussi été dissimulée un couloir de palissades.

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, même l’espace situé devant l’emblématique Château de la Belle au Bois Dormant a eu droit à ses palissades, ainsi qu’à une vidange des douves, offrant une vue nettement moins féérique.

 

 

 

 

 

2) Les tarifs
 

 

 

 

 

Considérant l’offre dégradée du Parc Disneyland tout au long de l’année 2016, on pouvait supposer / espérer que le prix du billet d’entrée allait être légèrement revu à la baisse … pas du tout. Pire, il a augmenté, passant à 90 euros (prix aux gichets) le passeport « 1 jour 2 parcs non daté ».
 

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, le tarif du parking visiteurs a lui aussi augmenté, passant de 15€ à 20€ pour un véhicule léger, soit une hausse de 33%.

 

 

Enfin, les tarifs de tous les restaurants ont également augmenté. À titre d’exemple, le menu au Lucky Nugget Saloon est désormais à 22 euros pour une offre de type « restauration rapide – service à table », sans assurance de voir le moindre spectacle. L’Auberge de Cendrillon a vu, elle, ses tarifs passer de 69 à 75 euros pour les adultes, et de 39 euros à 45 euros pour les enfants de 3 à 12 ans. Le Walt’s est passé en gamme « restaurant gastronomique », les prix de sa carte ont donc également augmenté.

 

 

) Les résultats financiers annuels

 

 

 

 

 

Les résultats financiers d’Euro Disney SCA pour l’exercice 2015-2016 sont particulièrement préoccupants :

 

  • Le chiffre d’affaire de l’Exercice 2016 est en baisse de 7 %

     

  • Les parc à thèmes ont perdu 1,4 millions de visiteurs à 13,4 millions en 2015 contre 14,8 millions en 2014
     

  • La Perte nette s’élève à 858 millions d’euros

 

 

 

 

 

Cette première partie nous révèle un bilan bien triste. La Magie semble avoir déserté le Parc Disneyland, remplacée par des panneaux de bois barrant l’accès à nos attractions et lieux favoris.

 

N’y aurait-il donc rien de positif à retenir de 2016 ? Réponse prochainement dans la seconde partie …

 

 

 

 

 

Share This Post

Leave a Reply

Language