Share This Post

Archives / ED92BLOG / Non classé

[CHRONIQUE] À table avec Archibald, au Walt's

 

 

Avant-propos : cette chronique est le reflet d’UN repas pris dans le restaurant considéré, et ne prétend pas être une critique définitive dudit restaurant.

 

 

 

Véritable institution, le « Walt’s – An american Restaurant » a la réputation d’être l’une des meilleures – sinon LA meilleure – adresses de Disneyland Paris. Idéalement placé à l’angle de Main Street et de Flower Street, il rend hommage à Walt Disney à travers de nombreuses photos illustrant sa vie et son œuvre. 

 

Récemment, la hausse des prix ayant accompagné le changement de la carte n’a pas été du goût de tout le monde, de nombreux Passionnés ayant manifesté sur Internet leur désapprobation.

 

 

Cette hausse des prix est-elle justifiée ?  A t-elle été répercutée dans l’assiette et dans la qualité du service, ou n’est-elle qu’un cheveu dans la soupe servie aux Guests ? Nous sommes allés nous faire une petite idée, et vous proposons notre compte-rendu.

 

 

 

 

• L’accueil :

 

 

 

 

 

 

 

 

À notre arrivée nous sommes accueillis par une sympathique Cast Member, à qui nous demandons s’il est possible d’être placés dans la salle Discoveryland. Celle-ci, qui avait prévu de nous placer en salle « Resort / Disneyland Hotel / Main Street USA » (à votre convenance, les opinions divergent sur le nom de cette salle), accède gentillement à notre demande, il y avait certes peu de clients dans le restaurant. Il y a peu d’attente entre notre arrivée et notre installation à table.

 

 

 

• Les lieux / la thématisation :

 

 

 

 

 

 

 Le salon d’accueil, au rez-de-chaussée

 

 

On dit souvent que c’est le souci des détails dans la thématisation qui a fait du Parc Disneyland le plus beau des Royaumes Enchantés. Le Walt’s en est une parfaite illustration. Photos de Walt, buste, mobilier d’époque … une fois la porte franchie, nous entrons immédiatement dans l’univers et l’époque de Walt Disney.

 

Le cadre est donc chic, joliment thématisé dans un style victorien, et relativement intimiste.

 

 

L’ascenseur, pensé à l’origine pour l’appartement privé de Walt Disney à Disneyland

 

 

 

Le restaurant se compose de plusieurs petites salles, chacune consacrée à un land du Parc Disneyland.

 

 

La salle « Discoveryland » est à l’image du land originel : à part des autres. Le style est art nouveau plutôt que victorien. Le thème est moins explicite que dans les autres salles, mais pourtant tellement réussi ! C’est aussi dans cette salle que se trouve la rotonde, offrant un très beau point de vue sur Main Street.

 

 

 

 Crédit photos : site internet officiel de Disneyland Paris

 

 

 

 La rotonde

 

 

 Le Nautilus, au dessus de la cheminée

 

 

 

Salle Frontierland

Salle Frontierland
(crédit : site internet officiel de Disneyland Paris)

Salle Adventureland

Salle Adventureland
avec vue sur la salle Fantasyland (au fond)

Salle Adventureland

Salle Adventureland

Salle Fantasyland

Salle Fantasyland

Salle Resort

Salle Resort

 Vue sur les autres salles (crédit salle Frontierland : site internet officiel de Disneyland Paris)

 

 

 

Le Walt’s est sans conteste l’un des plus beaux lieux pour se restaurer à Disneyland Paris. La configuration en plusieurs petites salles (plutôt qu’une seule grande salle), chacune fortement thématisée y est pour beaucoup. Cependant, malgré l’indéniable beauté du lieu et sa thématisation, on ne peut s’empêcher de penser qu’un petit coup de neuf et de modernisation (tout en gardant le thème et le style de chaque salle) ne ferait pas de tort.

 

 

 

• Le repas :

 

 

 

 

 

 

 

Après présentation de la carte des menus, notre choix se porte sur le menu « Walt’s » comprenant entrée plat dessert pour 49,99 euros.

 

 

 

 

 

Entrée : Magret de canard fumé, coleslaw à l’ananas, moutarde à l’ancienne

 

 

 

Pain bagel

 

 

Plat de résistance : poisson du moment rôti à l’unilatérale, risotto au Chardonnay, herbes fraîches et petits pois

 

 

 

Plat de résistance : Suprême de poulet jaune fermier Label Rouge rôti, Thanksgiving Day stuffing, patate douce en purée et sauce aux gésiers 

 

 

 

Cobbler de pomme et sa glace à la vanille

 

 

 

 

Dès les premières bouchées du coleslaw, on est mis au parfum : les maîtres-mots du Walt’s sont désormais « produits frais ». Révolue, la triste époque de la triade « congelé / en conserve / industriel », on y mange dorénavant des produits qui ont du goût, qui croquent sous la dent … et rien qu’avec ça, on perçoit bien l’objectif de Disneyland Paris « d’amélioration de l’expérience des visiteurs dans les restaurants ».

 

 

Au delà de cet aspect grandement qualitatif, les plats proposés sont très bons, ils ont du goût, les sauces les accompagnent judicieusement, la cuisson est irréprochable pour les deux plats.

 

 

Le poulet proposé est « Label Rouge », c’est-à-dire qu’il a pu profiter d’une croissance en plein air et plus longue qu’un poulet traditionnel (ce qui au final ne l’exonérera pas de son funeste destin). Sa viande a du goût,  elle se marie en outre très bien avec la purée de patate douce, le stuffing et la sauce aux gésiers.

 

 

 

La présentation des plats est soignée. L’assiette utilisée pour l’entrée et le plat utilisé pour le dessert apportent une petite touche d’originalité.

 

 

 

On notera enfin que les plats proposés respectent le thème du restaurant, une cuisine d’inspiration américaine avec quelques touches françaises : coleslaw, repas traditionnel de Thanksgiving (où la dinde a certes été remplacée par une autre volaille), cobbler. En début de repas, il vous est proposé de choisir entre du pain traditionnel et du pain bagel.

 

 

Alors certes, le repas était très bon, pour les raisons évoquées plus haut, mais une question demeure : un menu dont le plat de résistance est du poulet avec de la patate douce vaut-il réellement 50 euros ? Pas si sûr …

 

 

 

 

 

• Le service :

 

 

Share This Post

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
  S’abonner  
Notifier de
Language