Accueil > [CINEMA] Nous avons vu CAPTAIN AMERICA CIVIL WAR notre critique

Share This Post

Archives / ED92BLOG / Non classé

[CINEMA] Nous avons vu CAPTAIN AMERICA CIVIL WAR notre critique

[CINEMA] Nous avons vu CAPTAIN AMERICA CIVIL WAR notre critique

 

 

Le Rendez-vous tant attendu est pris avec le Disney Social Club, direction les Champs-Elysées pour découvrir le dernier opus des Studio Marvel.

 

Une fois le portable éteint et rangé le film peu commencer.

 

 

 

 

 

 

 

 

Capitaine America Civil Wars, reprend là où Avengers : L’Ère d’Ultron s’était arrêté.

Steve Rogers a pris la tête d’une nouvelle équipe d’Avengers, qui poursuivent leurs efforts pour continuer à protéger la terre.

Mais lors d’une tentative d’arrestation l’équipe d’Avengers produit d’importants dommages collatéraux,

Ce qui a pour résultat un nouvel incident international concernant les Avengers, alors que la pression politique international monte, les États-Unis propose la mise en place d’un organe de contrôle et de gestion des Avengers fixant les limites d’intervention.

Ce qui provoque un nouveau statu- quo qui divise les membres de l’équipe Avengers alors qu’ils tentent de protéger le monde d’un nouveau infâme méchant.

 

 

 

Captain America: Civil Warest le 13ème long-métrage du MCU « Marvel Cinématographique Univers » mais aussi la nouvelle pierre de la phase III des Marvel Studios.

 

 

 

 

Comme tout film produits par les Studio Marvel celui-ci est attendu par la critique et le public, il aurait pu s’appeler Avengers 3 de part le casting ou l’envergure du projet.

Mais comme son titre l’indique ne vous attendez pas à La  » Civil Wars » des comics, non pas encore, vous allez plutôt comprendre l’origine des événements qui marque un tournant dans l’univers et l’arc scénaristique Marvel à savoir l’affrontement Iron Man VS Captain America.

 

 

 

Captain America: Civil War reste une adaptation assez fidèle dans les grandes lignes au postulat de départ des 7 comics narrant  « Civil War » , ou l’ont retrouve  une crise d’opinion publique qui se retourne contre l’ensemble de la classe  des super-héros mondiale jugé responsable de milliers de morts et de désastres en voulant mener à bien leur différentes missions

Le gouvernement Américain pour répondre à la pression promulguera alors une loi (Super-Human Registration Act)  pour recenser, classifier, connaitre leurs identités et former les « Super Humain » si ils sont contre ils seront envoyés des prisons prévue spécialement pour les accueillir.

 

 

 

 

 

Dans Captain America : Civil Wars c’est une résolution de l’ONU, appelé « Accord de Sokovie » (un clin d’oeil à Avengers 2) qui est approuvée par une majorité des États membres, et qui place les Avengers sous le contrôle du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Ces accords de Sokovie sont le point de désaccord entres les super héros, et leur signature créera la scission au sein des Avengers.

 

 

 

 Les États-Unis nomme pour faire respecter les accords et superviser les Avengers leur secrétaire d’État à la Défense, le Général Ross (William Hurt).

 

 

 

 

Ce nom ne vous est pas inconnue ? 

Et oui rappelez vous HULK, Ross était déjà le grand ennemi de Hulk et père de Betty Ross la compagne de Bruce Banner, Le Général Ross assurera la supervision des Avengers et il est prêt à tout pour protéger son pays et le monde des Inhumains ou Optimisées, cela met dans l’ambiance … 

 

 

 

 

Du côté des personnages, les choses sont relativement simple .Les Studio Marvel ont accès une partie de leur teasing sur la #Team Captain America VS la #Team Iron Man et Captain America: Civil War voit l’apparition de deux nouveaux super-héros  Black Panther (Chadwick Boseman

et Spider-Man (Tom Holland).

La Phase III du MCU  intégrera de nombreuses nouvelles têtes. Et il ne s’agit pas de simples apparitions pour le plaisir et les produits dérivés, chacun d’eux jouent un rôle déterminant dans le film et pour l’avenir.

 

 

 

 

Black Panther se voit dérouler le tapis rouge pour se présenter aux spectateurs. on y retrouve toute l « Origin Story » de T’Challa 

Black Panther est le protecteur du royaume du Wakanda, pays d’Afrique Centrale, connu pour ses mines de Vibranium (metal ayant servie a fabriquer le bouclier de Captain America

introduit dans Avengers : L’Ère d’Ultron, présidé par T’Chaka roi du Wakanda 

T’Challa devra hériter de son royaume et du costume suite à la mort prématurée de son père, 

Pacifiste convaincu, il incarne parfaitement les traditions de sont peuple.

Loin des considérations sur les accords de Sokovie il sera obligé de rentrer dans le jeu au départ par vengeance.

Marvel réussi haut la main a adapter ce personnage mythique des comics.

 

 

 

 

Dans la nuit du 10 février 2015 les Studios Marvel et Sony Pictures annoncent d’une seule voix avoir scellé un partenariat historique autour de l’exploitation de Spider-Man.Celui-ci fait donc son grand retour au sein de la maison qui l’a vu naître.

 

 

Contrairement à Black Panther, l’histoire qui l’introduit dans le film n’est pas son « Origin Story ». Aucune explication directe sur la façon dont Peter a obtenu ses pouvoirs même si le film est plein de sous-entendus sur la façon dont il les a obtenus.

On retrouve par contre le Spider-Man des comics originaux, le blagueur, avec une certaine candeur qui n’arrête pas de parler durant ses combats.
Peter Parker vit toujours chez sa Tante May (Marisa Tomei) , qui est jeune et sexy, prétexte à de nombreux sous-entendus humoristiques lors de sa rencontre avec Tony Stark.

 

 

 

 

 

Pour retrouver Spider-Man en solo et découvrir son « Origin Story » , il faudra attendre juillet 2017, avec la sortie de Spider-Man : Homecoming avec notamment la présence de Tony Stark.

 

 

 

 

Sans oublier le retour de Vision (Paul Bettany) avec ses doutes sur sa place sur terre et qui a du mal à trouver son identité.

Un peu à part lors de scènes d’action il offre un autre point de vue sur le conflit 

 

 

 

 

Autre retour celui de Wanda Maximoff (Elizabeth Olsen) qui a appris à mieux contrôler ses pouvoirs que dans Avengers : l’Ére d’Ultron et à maintenant rejoint la base des Avengers, même s a maitrisei n’est pas encore parfait.

Dans le film une relation potentiellement intéressante se créé entre elle et  Œil-de-Faucon (Jeremy Renner) .

 

 

 

 

Nous retrouvons donc dans la Team Captain America, menée par  Steve Rogers (Chris Evans), sont ami d’enfance le Soldat de l’Hiver (Sebastian Stan) accompagné de Falcon (Anthony Mackie), d’Hawkeye (Jeremy Renner), de Scarlet Witch (Elizabeth Olsen), et d’Ant-Man (Paul Rudd).

Leur but : ils sont contre les accords de Sokovie et ne veulent pas être contrôlés et veulent empêcher la création d’une armée de super-soldats et sauver le soldats de l’hiver.

 

 

 

 

De l’autre côté, nous avons la Team Iron Man, avec a sa tête l’emblématique Tony Stark (Robert Downey Jr) accompagné par les deux petits nouveaux  Black Panther (Chadwick Boseman) et Spider-Man (Tom Holland) ainsi que par ses fidèles amis War Machin (Don Cheadle), Black Widow (Scarlett Johansson), sans oublier Vision (Paul Bettany), et Spider-Man (Tom Holland), leur mission faire respecter les accord de Sokovie et arrêter Captain America et que le Soldat de l’Hiver pour qu’ils soient traduits en justice.

 

 

 

 

En plus de la Team Iron Man,notre chers général Ross et les Nations Unies peuvent compter sur les agents de la Task Force de la CIA dans leur bataille contre la Team Captain. Cet organisme est dirigé par un nouveau venu Everett K.Ross (Martin Freeman), un diplomate américain, présenté dans les comics comme spécialiste du Wakanda.

Aucun doute que son rôle prendra de l’importance dans la Phase III du MCU.

Sous ses ordres, nous retrouvons un personnage déjà présent dans le précédent  Captain America, la petite nièce de Peggy Carter, ex-Agent 13 du S.H.I.E.L.D, alias Sharon Carter (Emily VanCamp), qui se révélera un atout précieux pour la Team Captain.

 

 

 

Du coté des méchants l’un des déclencheurs des « Accords de Sokovie » est un personnage bien connu de Captain America Le Soldat de l’Hiver qui est mal en point à la fin du film, en effetBrock Rumlow (Frank Grillo) alias Crossbones ancien agent infiltré d’HYDRA au sein du S.H.I.E.L.D revient plus fort que jamais dans Captain America Civil Wars, pour une scène explosive qui nous permettra de faire le point sur les forces en présence au sein des Avengers.

 

 

 

 

 

Mais le méchant emblématique de ce nouvelle opus reste Helmut Zemo (Daniel Brühl), Alias Baron Zemo dans les comics .

Helmut est un ancien soldat d’élite de l’armée Sokovienne et non comme dans les comics le fils de l’un des fondateurs d’HYDRA.Un méchant qui n’a pas pour but de prendre le pouvoir ou de détruire le monde mais qui agit dans l’ombre tout au long du film pour attiser la haine entre le Avenger et se venger.

 

 

 

 

A la réalisation et au scénario les frères Anthony et Joe Russo restent dans la droite ligne de Captain America : Le Soldat de l’Hiver, il nous livrent un film ancré dans le réel, avec une intrigue plus sombre et politique et jouent énormément sur la psychologie des différents personnages avec un soin tout particulier sur les interactions entre les différents protagonistes.

Cet équilibre tout en subtilité nous prouve que les frères Russo ont définitivement légitimes pour entamer le colossal chantier Avengers: Infinity War .

 

 

 

 

La réalisation est aidée par un travail parfait de Industrial Light & Magic qui réalise des effets spéciaux sur mesure, il reste donc plus sobre, moins tape à l’œil pour respecter le parti pris des frères Russo.

Les scènes d’action, de combats et de courses poursuites sont très bien réalisées mais là où les effets spéciaux servent l’histoire et sortent du lot c’est assurément pour la scène finale d’une demi-heure qui nous emmène dans une bataille à 300 KM/H entre le deux Team de super-héros sur le tarmac de l’aéroport de Leipzig, scène qui marque le début de l’affrontement physique entre les deux team.

 

 

 

 

 

 

 

La BO est une nouvelle fois réalisée par le compositeur Henry Jackman qui avait déjà réalisé celle de Captain America : Le Soldat de l’Hiver.

Fini le thème des Avengers qui incarnaient l’unité des héros et fini aussi les grandes envolées héroïques 

Henry Jackman parvient à retranscrire les émotions et à apporter du relief au différentes scènes avec une réalisation musicale assez sobre et grave.

 

Pour finir l’avis de l’un de nos reporter qui a vu le film :

 

 » Le meilleur film de super-héros que je n’ai jamais vu qui restera l’un des meilleurs films de cette année.

Dans la droite ligne de Captain America : Le soldat de l’hiver, ce nouvel opus  reste pour moi le meilleur films du MCU il se distingue par son aspect plus sombre et mature.

Tout y est une BO qui nous plonge dans le film dès le départ, des effets spéciaux impeccablement dosés, tout comme le traitement des différents personnages, cela s’enchaine du début à la fin sans réel temps mort.

Mention spéciale aux petits nouveaux qui sont intégrés à la perfection avec une préférence pour Spider-Man qui de retour dans les Studio Marvel profite d’une nouvelle approche qui est très prometteuse et donne envie d’aller découvrir Spider-ManUpcoming dès sa sortie en salle.

Sans oublier les piliers des précédents opus qui joue tous à la perfections.

L’humour et les clins d’oeil sont parfaitement dosés, les allusions aux autres films de la maison y sont présents.

Amateurs d’action et de grand spectacle ne seront pas déçus.

Vous avez aimé les précédents opus de Captain America et des différents super-héros foncez voir Captain America Civil War qui nous plonge dans une phase III du MCU des plus prometteuse « 

0

Share This Post

Leave a Reply

Language