Share This Post

ED92BLOG / Extra92 - Villages Nature

Villages Nature Paris, un an après … rien de nouveau.

Villages Nature Paris, un an après … rien de nouveau.

 

À CASSANDRE

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée,
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil.

– Pierre de Ronsard, Odes.

 

 

Un conseil, ce n’est pas le moment d’emmener Cassandre à Villages Nature Paris, sauf à vouloir la plonger dans un profond cafard. Car dans les jardins extraordinaires, devenus jardins de la désolation, c’est plutôt « les feuilles mortes », que l’on peut effectivement ramasser à la pelle.

 

 

Il y a un an, lors de ma première visite à Villages Nature Paris, je constatais déjà les méfaits des saisons froides sur les jardins extraordinaires. Toutefois, l’an dernier, la destination venait d’ouvrir ses portes, et sa jeunesse pouvait permettre d’excuser l’état d’alors de la végétation des jardins ; d’ailleurs, une visite au mois de juin de cette année m’a permis de redécouvrir des jardins plus fleuris et luxuriants.

 

Les Jardins Extraordinaires, juin 2018

 

Mais la visite de la semaine dernière m’en a offert de nouveau une image très dégradée, où aucun effort ne semble avoir été fait pour proposer un rendu agréable avec des fleurs et plantes d’hiver. Tous les ruisseaux et fontaines sont hors-fonction, laissant des bassins vides ou des marres d’eau stagnante.

On pourrait trouver des circonstances atténuantes en prétextant que l’on respecte le cycle naturel des fleurs qui perdent leurs jolies feuilles en automne. Certes. Sauf que les jardins extraordinaires, ce n’est pas juste un élément de décoration « en plus ». C’est un univers à part entière, référencé en tant que tel et argument de vente pour la destination. Ça ne peut pas être un « bonus » agréable à visiter d’avril à septembre, et à éviter les mois plus froids.

 

 

Information diffusée sur les écrans de télévision des hébergements de Villages Nature, décembre 2018

 

Peut-être que Villages Nature Paris devrait s’inspirer du travail toujours satisfaisant en toute saison des équipes d’horticulture de Disneyland Paris ?

 

Fantasia Gardens, Disneyland Paris, décembre 2018

J’aimerais bien vous dire que tout le reste est parfait. Eh bien non. L’an dernier déjà, je m’étonnais de n’avoir aucune décoration spécifique à la saison de Noël en plein mois de décembre, dans une destination touristique d’envergure … surprise, toujours rien cette année, hormis les initiatives prises par les commerçants indépendants de la Promenade du Lac.

Place du Village, Promenade du Lac, deuxième semaine de décembre 2018

 

Ne nous arrêtons pas en si bon chemin. vers 17h15, il me prit envie d’aller rendre visite aux animaux de la Ferme Belle Vie. Pas d’inquiétude, car selon l’application officielle, on peut voir les animaux jusqu’à 18h00. Et là, surprise : plutôt que de rencontrer les animaux, je les ai … devinés, car seul quelques luminaires étaient en fonction, n’offrant qu’un éclairage très insuffisant.

 

 

Et ne parlons pas des jardins extraordinaires, plongés dans le noir total, bien que proposés à la visite jusqu’à 20h00.

Pour lever tout doute, notons que ces horaires d’ouverture sont valables selon le dépliant remis aux visiteurs/vacanciers du 30 novembre au 6 décembre 2018.

 

En se dirigeant vers le porte étendard de la destination, l’Aqualagon, nous ne devrions pas être déçus. C’est sans compter sur le Lifter, l’un des toboggans, encore hors service. Il est pour ainsi dire tout le temps hors-service, souvent plusieurs jours de suite, sans exagération. Cette situation est connue depuis l’ouverture, mais rien n’est fait pour l’indiquer aux potentiels visiteurs. C’est scandaleux, considérant que cette situation est chronique (plus d’un an) et non pas soudaine.

Un point positif ? Il n’y a rien à redire sur les hébergements qui m’ont été proposés lors de mes deux séjours, je les ai trouvé tout à fait jolis et confortables. Un excellent point, qui mérite d’être souligné. Toujours satisfait également par l’offre restauration, mais j’en ai déjà parlé dans un précédent article

 

 

Repas au restaurant – bar à vin « Cépages », début décembre 2018

 

Je me manquerai pas de vous tenir informés dans le futur des évolution – en bien ou en mal – de la destination. De gros efforts restent à faire. Très vite. Car pour le moment, c’est loin d’être totalement satisfaisant.

 

– Archibald Gripsou

4

Share This Post

Leave a Reply

Language