Walt Disney : le plus Français des dessinateurs Américains

Né le 5 Décembre 1901 à Chicago dans l’Illinois, Walter Elias Disney noue un lien particulier avec la France. De ses ancêtres, son parcours durant la première guerre mondiale, aux films d’animation rendant hommage à l’hexagone, revenons ensemble sur les convergences entre l’histoire du père fondateur du royaume Disney et la France.

D’Isigny-sur-Mer à Disney

Il faut remonter en 1066 pour pouvoir trouver les premières informations sur les ancêtres du futur graphiste. En Normandie, un certain Robert Suhard habite la commune d’Isigny-sur-Mer, petite bourgade située dans le Calvados entre Caen et Cherbourg.  Lorsque Guillaume le Conquérant fait route vers l’Angleterre, celui-ci fait partie des troupes allant se battre et ainsi s’expatrie chez nos voisins. Une fois la bataille échue, il reste sur place et fonde une famille. Par la suite, la famille d’Isigny se dotera d’un nouveau patronyme :  Disigny qui finira par se transformer en Disney.

Isigny sur Mer
Isigny-sur-Mer

De nombreuses années plus tard, certains membres de la famille finiront par émigrer en Irlande, puis en 1834 aux Etats-Unis.

Inauguration jardins Walt Disney
Inauguration des jardins Walt Disney à Isigny-sur-Mer, 2016
Jardins Walt Disney Isigny
Jardins Walt Disney Isigny
Jardins Walt Disney, Isigny-sur-Mer

La première guerre mondiale et Walt Disney

Le jeune Walt souhaite aider ses compatriotes et suivre le chemin de son grand frère qui rejoint les armes en 1917. Requête déboutée car le dessinateur est trop jeune : il a seulement 16 ans. Quelques temps plus tard, un de ses amis lui indique que la Croix Rouge accepte les recrues à partir de 17 ans. Ni une, ni deux, Walt se saisit de ses plus beaux stylos et modifie l’année de naissance inscrite sur son passeport, la passant de 1901 à 1900. La ruse fonctionne, il est envoyé à Camp Scott afin d’y faire ses classes.

Une fois l’intégration terminée, la célèbre Yellow Cab Company forme les aspirants ambulanciers à la mécanique afin de pouvoir parer à toutes les situations une fois sur le terrain.

A la suite de toutes ses formations le jeune ambulancier est prévu d’embarquer afin de rejoindre le terrain et enfin aider les alliés à vaincre l’ennemi. Malheureusement, en raison d’une mauvaise grippe, son régimen partira sans lui et il devra attendre l’envoi d’un autre contingent.

Le 11 Novembre 1918, l’armistice est signée et la guerre prend fin. Quoi qu’il en soit un groupe de 50 hommes doit être déployé en France afin d’aider les troupes en place à reconstruire le pays. Walt héritera du numéro 50 !

Walt Disney Croix Rouge
1918, Walt Disney entre dans le corps des conducteurs volontaires d’ambulances de la Croix-Rouge américaine en France

Fraîchement débarqué au Havre à bord du Vaubin à la veille de l’hiver 1918, l’école militaire de Saint-Cyr sera la première à l’accueillir, puis après un court passage par l’hôpital numéro 5 à proximité de Paris, le voici affecté à la cantine de la Croix Rouge à Neufchâteau dans les Vosges. Ses principales tâches seront de conduire une certaine Alice Howell entre les différents hôpitaux afin qu’elle puisse délivrer donuts et crèmes glacées aux patients. Son temps libre, Walt l’occupera à customiser la bâche de son ambulance et les casques de ses congénères. Ses œuvres lui permettront aussi de dessiner certains insignes militaires lors de la seconde guerre mondiale.

 

Ordre de mission Walt Disney
Ordre de mission, 1919

Après plus ou moins un an de bons et loyaux services c’est le 22 Septembre 1919 que Walt est démobilisé et qu’il sera renvoyé chez lui. Du fait de son expérience, il vouera toujours un grand respect aux uniformes tout au long de sa vie.

La Disney Company et la France

La France s’est très souvent retrouvée au centre des différentes intrigues des histoires contées par Disney. Les Aristochats, par exemple, dont le décor est un Paris des années 1910. Le nom des protagonistes aussi ne laisse que très peu de place à l’imagination : Marie, Berlioz, Toulouse, Roquefort, Napoléon, Frou-Frou ou bien même Lafayette. Tous ces noms marquent bien l’enracinement français de cette histoire.

 

Ce n’est pas le seul film faisant un clin d’œil à la ville Lumière. Ainsi les personnages de la Belle et la Bête sont affublés de noms bien français et ceci même dans la version originale : Le Fou, Gaston, Maurice et surtout Belle. Mais c’est lors de la chanson « C’est la fête » que le clin d’œil est le plus marqué. En effet à ce moment, lors de la danse des accessoires de cuisine et des ripailles, les assiettes forment la Tour Eiffel en arrière-plan de Lumière.

La Belle et la Bête
La Belle et la Bête

Quelques années plus tard ce sera autour du Bossu de Notre Dame de prendre possession d’un Paris de 1482 et d’en faire son terrain de jeu.

Le Bossu de Notre-Dame

Autre film d’animation rendant hommage à la France et à sa gastronomie : Ratatouille ! Sortie en 2007, l’histoire se passe dans un Paris contemporain et sublime à merveille la finesse de la France pour ce qui est de la cuisine.

Ratatouille
Ratatouille

Enfin, en 2015, Georges Clooney et Britt Robertson réussissent à rejoindre Tomorrowland à bord d’une fusée initialement cachée au cœur de la Tour Eiffel.

Il est aussi à noter qu’un petit studio d’animation bien de chez nous a aussi fait partie de la puissante compagnie. A la fin des années 80, le studio des Frères Brizzi, situé à Montreuil, rejoint les équipes de Walt Disney Animation Studios et travaillera pendant plus de 10 ans sur des épisodes de séries ou des films tels que La Bande a Picsou : Le Trésor de la Lampe Perdue, Le Bossu de Notre-Dame, Tarzan ou bien encore Hercules. Malheureusement à la fin des années 90, la firme revend le petit studio qui fermera ses portes en 2003.

 

C’est ainsi que nous pouvons remarquer l’attachement entre le formidable dessinateur, homme d’entreprise et rêveur qu’était Walt Disney, la compagnie qu’il a su fonder et faire croître, et la France.

Vous avez aimé cet article ? Like this article?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Poster un commentaire - Leave a comment