Disneyland Paris n’apprend jamais de ses erreurs

J’avais quittĂ© le Disneyland Hotel un certain 14 mars 2020,( merci COVID ). Un triste au revoir Ă  cet Ă©tablissement dans lequel je sĂ©journais rĂ©guliĂšrement.

Vous pouvez donc imaginer aisĂ©ment mon degrĂ© d’excitation Ă  l’idĂ©e de faire partie des premiers guests prĂ©sents le jour de sa rĂ©ouverture.

NB : Nous tenons Ă  prĂ©ciser que cet avis est donnĂ© en tant que client ayant payĂ© les prestations comme n’importe qui et non en tant qu’invitĂ© de Disneyland Paris.

Un sĂ©jour rĂ©servĂ© depuis l’autre bout du monde

Revenons quelques mois en arriĂšre, le jour de l’ouverture des rĂ©servations pour ce 25 janvier 2024. Ce fut le parcours du combattant pour arriver Ă  dĂ©crocher le prĂ©cieux sĂ©same. Entre la liste d’attente qui, lorsque l’on approchait du but Ă  quelques minutes, vous renvoyait brutalement en arriĂšre d’une heure et quand on arrivait sur le site. AprĂšs une trĂšs trĂšs longue attente impossible d’avoir une connexion correcte, le site Ă©tait saturĂ©.Vous allez me dire et la ligne tĂ©lĂ©phonique ??? Et bien pas mieux pendant plus de 48h Ă  peu de choses prĂšs. Pour l’anecdote , j’ai eu ma rĂ©servation grĂące Ă  un ami qui se trouvait Ă  Walt Disney World et a eu plus facilement accĂšs au site .Si si je vous jure , un vĂ©ritable gag.

On y est presque

Bon , me voilĂ  en approche du DLH en ce jeudi 25 janvier au matin, et lĂ  mon cerveau rallume un souvenir. Mon sĂ©jour quelque peu chaotique lors de la rĂ©ouverture du New York – The Art of Marvel….Non il s’agit du Disneyland Hotel tout va ĂȘtre parfait , c’est le navire amiral de la flotte hĂŽteliĂšre de DLP , pas de stress.

9h50 , ça y est , j’arrive , je sors du taxi , le bagagiste est lĂ  immĂ©diatement, je passe le contrĂŽle des sacs et je rentre dans le Lobby et…. euh ok le lustre est magnifique , le nouveau tableau sur la cheminĂ©e monumentale , plutĂŽt joli , le nouveau mobilier sympa , mais je n’ai pas l’effet waouh que je rĂȘvais d’avoir …non, non ne commencez pas Ă  rĂąler , je m’explique . En fait, tout est exactement Ă  la mĂȘme place , juste de la dĂ©co thĂ©matisĂ©e , jolie oui , mais peut-ĂȘtre avais-je d’autres attentes. bon, au moins je n’ai pas perdu mes repĂšres .Cela dit , je suis quand mĂȘme au comble de la joie de pouvoir trouver lĂ  de nouveau.

Alors la reception Deluxe, ah oui rĂ©servation d’une chambre Deluxe (Ă  dĂ©faut d’avoir rĂ©ussi Ă  avoir le Castle Club Ă  temps) est Ă  la place des comptoirs autrefois nommĂ©s “DĂ©parts/Check-out”, j’y retrouve des Cast Members venus du Newport Bay Club. Check-in parfait fluide , agrĂ©able.

DĂ©couverte des “parties commune” , encore une fois rien Ă  changĂ© tout est au mĂȘme endroit , au mieux des petits agrandissements comme pour la boutique , ou rĂ©amenagement comme au bar, que je trouve Ă  mon avis quelque peu “ratĂ©”, jolie dĂ©coration , mais trĂšs sombre et de nuit c’est encore pire avec des lumiĂšres tamisĂ©es, je ne retrouve pas le cĂŽtĂ© chaleureux du CafĂ© Fantasia.

LibĂ©rĂ©, dĂ©livrĂ© …

DĂ©couverte de la Chambre Deluxe familiale, chambre thĂ©matisĂ©e Frozen et lĂ …comment dire on est dans le thĂšme Frozen, c’est froid , couleurs neutres, meubles neutres, c’est impersonnel ….Je sais que le style victorien ne plaisait pas mais c’Ă©tait un peu plus cocooning. Et c’est maintenant que les choses se gĂątent.

Dans l’aprĂšs-midi , je dĂ©couvre qu’il est impossible d’Ă©teindre les lumiĂšres, que les prises Ă©lectriques ne fonctionnent pas et le thermostat est devenu “dingue” chambre glacĂ©e (Frozen on est raccord) , salle de bains en mode sauna . PremiĂšre intervention de la maintenance. Retour dans la chambre un peu plus tard et de nouveau le mĂȘme problĂšme , nouveau passage de la maintenance qui cherche, bidouille, patauge , les pauvres ils ont vraiment tout essayĂ©. Et lĂ  , me voilĂ  revenu au New York en Juin 2021 , appel de le rĂ©ception ,” Madame nous allons vous attribuer une nouvelle chambre” . Mon cerveau : tu vois j’avais raison , fallait pas t’emballer, tu es un vĂ©ritable “chat noir” ma pauvre fille …LOL.

Bienvenue dans le Bayou

Je referme mes bagages , heureusement pas dĂ©ballĂ©s, et aprĂšs le dĂźner , nouveau magic pass et nouvelle chambre , cette fois thĂ©matisĂ©e La Princesse et la Grenouille , et c’est une bonne surprise , chambre que je trouve beaucoup plus jolie, plus chaleureuse , je sors sur la terrasse et je comprends que de nouveau Disneyland Paris a ouvert un hĂŽtel dont la rĂ©habilitation n’est pas vraiment finalisĂ©e. Les jardins cĂŽtĂ© piscine (et pas que ceux lĂ ) ne sont pas amĂ©nagĂ©s, les cables Ă©lectriques pour de futurs Ă©clairages sont dans des gaines en “attente”, du balcon de l’Ă©tage au dessus de la chambre pend tristement un gros cĂąble Ă©lectrique qui semble se demander oĂč il va finir . Dans la salle de bain le pommeau de douche n’a pas Ă©tĂ© “vissĂ©” comme il faut , et une des deux vasques est dĂ©jĂ  abimĂ©e (cassĂ©e en partie) et remastiquĂ©e Ă  la truelle ; au dessus des grilles d’aĂ©ration il y a dejĂ  des traces noires.

Autre remarque , au New York – The Art of Marvel , le jour de la rĂ©ouverture les guests avaient reçu en cadeau une lithographie, et des petits goodies, pour marquer ce jour “historique” , il y avait eu une mini cĂ©rĂ©monie d’ouverture . La Rien et Rien et Rien ….mĂȘme pas de petits chocolats sur le lit ( c’est de l’humour , ne commencez pas Ă  hurler, je ne fais que constater , je ne rĂ©clame pas ).

C’est l’heure du bilan

Mis Ă  part le grand bonheur de revenir au Disneyland Hotel , le professionnalisme des Cast Members, tous parfaits de l’accueil, aux serveurs, au Royal Greeter , bagagistes, vendeurs et j’en oublie . Pour le reste , je suis persuadĂ©e que encore une fois les guests qui ont payĂ© une prestation au prix fort , n’ont servi,cette fois encore,qu’ Ă  “essuyer” les plĂątres pour des rĂ©glages ultĂ©rieurs , et que ce sont encore les VIP et autres influenceurs qui vont dĂ©barquer dans une semaine en “invitĂ©s” qui vont en avoir plein les yeux, cadeaux , shows etc…MĂȘme si c’est un choix de l’entreprise que de privatiser l’hĂŽtel pour ces VIP , car grĂące Ă  leurs communautĂ©s DLP aura des retombĂ©es sur les frĂ©quentations, il est quand mĂȘme dommage de ne pas avoir rendu un peu plus exceptionnel cette rĂ©ouverture pour des guests lambdas . Je vous rassure , j’y retournerais d’ici quelques temps , quand les finitions seront achevĂ©es.

Estelle
La magie de Disney me berce depuis toute petite et des annĂ©es plus tard cette magie ne m'a jamais quittĂ©. Quoi de mieux que l'Ă©criture pour vous partager ça. 'Le rire est intemporel. L'imagination n'a pas d'Ăąge et les rĂȘves sont Ă©ternels.'