Idée cadeau, Avatar : Frontiers Of Pandora

Entre les événements du premier et du deuxième film Avatar, vous êtes l’enfant de deux mondes, né(e) Na’vi mais élevé(e) par la RDA. Embarquez pour un voyage à travers la Frontière Occidentale, un continent jusque là inédit de Pandora.

Sorti le 7 décembre dernier, Avatar : Frontiers Of Pandora est développé par le studio Massive Entertainment pour Ubisoft. Si cela vous dit quelque chose, c’est parce que c’est exactement la même situation que pour Star Wars : Outlaws dont on vous parlait il y a peu sur le blog ED92.

« Vous n’êtes plus dans le Kansas »

Lors de l’annonce en juin 2021 (ah oui quand même), la communauté des joueurs avait rapidement compris qu’il s’agirait d’un FPS (vue à la première personne). Couplé à un monde ouvert, et vu le studio, évidemment une idée était dans toutes les têtes : est-ce que ce serait Far Cry sur Pandora ?

La réponse est « beaucoup oui, un peu non ».

La mise en scène des dialogues est bien classique et statique

On joue à travers les yeux du personnages, on vide des camps pour aider la « Résistance ». Il y a un monde ouvert très grand à visiter et où récupérer plein de ressources, et on retrouve même beaucoup d’animations du jeu cité. Même toute l’introduction ressemble à un Far Cry avec son méchant très méchant, une fuite, la découverte d’un monde inconnu…

Cependant il y a quand même des différences notables. Un effort a été fait pour se rapprocher de l’univers avec un système de qualité de cueillette et de chasse qui oblige à être attentif au temps, soigneux dans ses gestes voire respectueux de la faune et la flore. Il y a même de la cuisine ! De plus l’équipement se récupère, il s’améliore facilement, cela évite un massacre écologique pour pouvoir porter 2 flèches de plus dans son carquois, habile !

L’écran est très épuré, une bouffée d’Oxygène

Autre différence, un éditeur de personnage, même s’il est peu développé ; après tout, on ne le voit que lors des vols en ikran, et de dos.

L’éditeur de personnage est simple, et vous pouvez modifier chez le marchand approprié

Je te vois (en 4K)

Le grand point du jeu, c’est qu’il est beau. Vraiment beau. Les différents biomes de Pandora sont bien mis en valeur, et le passage à la nuit change vraiment l’ambiance. L’habillage sonore est aussi très bon, donnant une impression de vie dans la forêt, comme si l’on était toujours entouré, suivi, observé.

Alors oui, il y a un peu de brouillard pour atténuer la vision lointaine, lorsqu’on est en plein vol sur des grandes plaines certains arbres « poppent » un peu de nulle part, et si l’on regarde de très près, certaines zones d’herbe auraient mérité d’être mieux que des jpeg tout plats. Mais dans l’ensemble, c’est vraiment convaincant.

Le jeu met beaucoup en avant sa beauté graphique en poussant à analyser les animaux et les végétaux pour compléter une encyclopédie (pour les très, très gros fans de lore).

Sivako !

Le jeu vit assez pour qu’on puisse se trouver émerveillé devant un moment ou un autre. Un animal dérangé au bord de l’eau qui décide de charger le joueur. Une attaque d’hélicoptère à dos d’ikran plusieurs centaines de mètres au-dessus du sol. Réussir une infiltration d’usine humaine polluant toute la région en sautant, se cachant et éliminant les gardes à l’arc.

Les vols en ikran sont fabuleux (si on excepte du clipping et des nuages un peu douteux)

Le vrai souci est le rythme. Que ce soit une prise de conscience après les critiques sur les Far Cry 4 et 5 ou une vraie volonté d’immersion. Le jeu est assez long dans ses déplacements et manque un peu de punch dans les actions. Il y a toujours un ventre mou dans ce genre de jeux, quand on atteint un certain niveau. Il se produit ici aussi ; heureusement les changements de biomes permettent de renouveler certaines situations (vol impossible à cause du vent, par exemple).

Toutefois, si vous aimez l’univers d’Avatar, que vous cherchez un jeu d’action sans violence excessive pour un jeune joueur/joueuse, ou que vous n’êtes pas saturé de la formule Far Cry, ce Frontiers Of Pandora pourrait bien faire un carton sous le sapin.

Et du coup, on trouve ça où ?

Avatar : Frontiers Of Pandora est disponible sur PS5, XBOX Series et Windows via la plate-forme Ubisoft, au prix de 79,99 dans la plupart des magasins ou 109,99 pour la version Gold avec les bonus et le season pass pour les futures missions disponibles à l’été 2024.