Dans les yeux de Tammy Faye

Sorti le 23 mars 2022 en vidéo à la demande et sur Disney +Dans les yeux de Tammy Faye est un biopic réalisé par Michael Showalter. Lors de la 94e cérémonie des OscarsJessica Chastain a reçu l’Oscar de la meilleure actrice pour sa prestation dans le rôle-titre. Le film a également été récompensé pour les costumes et le maquillage. Après visionnage, notre avis est quelque peu mitigé : film intéressant et efficace, mais un peu superficiel. Dans les yeux de Tammy Faye aux yeux d’ED92 !

Dans les yeux de Tammy Faye : fiche technique 

  • Titre original : The eyes of Tammy Faye
  • Réalisation : Michael Showalter
  • Musique : Theodore Shapiro
  • Pays de production : États-Unis 
  • Date de sortie : 17 septembre 2021 (États-Unis) ; 23 mars 2022 (France)
  • Durée : 126 minutes 

Synopsis

Le film est un biopic retraçant la vie de Tammy Faye et de son mari Jim Bakker. Ces derniers sont des télévangélistes célèbres dans les années 1970. Ils doivent notamment leur succès à leur programme télévisé The PTL Club lancé en 1974. De grosses difficultés pointent leur nez dès 1989 lorsque Jim Bakker est accusé de malversations financières. Tammy choisit alors de poursuivre son objectif coûte que coûte. 

Un peu de contexte

Le concept de télévangélisme méconnu en France est extrêmement populaire aux Etats-Unis. Il s’agit pour des religieux de consacrer une partie importante de leur ministère à des émissions de télévisions régulières. 

Le film s’appuie sur le documentaire The eyes of Tammy Faye, sorti en 2000. Très célèbre aux États-UnisTammy Faye incarne l’une des premières figures à avoir pris la défense des LGBT à la fin des années 70. Dès 2012, Jessica Chastain obtient les droits du documentaire pour l’adapter en film dans lequel elle incarne le rôle principal. 

tammy faye

Tammy Faye : une réhabilitation 

Michael Showalter tend à réhabiliter une figure iconique des Ã‰tats-Unis mais encore largement méconnue dans le reste du monde. Pour cela, il revient sur son enfance afin de traiter le personnage en profondeur, sous les paillettes et le maquillage abondants. Bâillonnée et brimée depuis son plus jeune âge, Tammy Faye nous apparaît comme un personnage sincère et authentique. 

Sous son image de Betty Boop chrétienne, le film nous dresse le portrait d’une femme acharnée et courageuse qui ne se laisse pas abattre malgré sa profonde solitude. Toutefois, il est difficile de se demander si le traitement du personnage n’est pas un peu édulcoré. En effet, le film la présente comme immaculée et à des années lumières des manigances de son mari. Tammy Faye est apriori uniquement mue par son désir de transmettre la foi et l’amour de Dieu autour d’elle. Cette naïveté portée ainsi à son paroxysme ne peut que nous apparaître suspecte… 

Traitement du personnage principal : 4/5 

Acting : des performances impressionnantes

Les personnages principaux portés à l’écran par Jessica Chastain et Andrew Garfield forment un brillant duo. Jessica Chastain, méconnaissable sous le maquillage et les prothèses faciales, livre une interprétation de tout premier ordre. Elle s’approprie et incarne parfaitement le personnage. 

Andrew Garfield, notamment connu pour son rôle de Spider-Man (The Amazing Spider-Man) apparaît ici à contre-emploi dans la peau de Jim Bakker, le mari de Tammy. C’est avec brio qu’il interprète ce personnage d’antihéros par excellence. 

andrew garfield et jessica chastain as jim bakker et tammy faye

Performance des acteurs : 4/5

Un récit linéaire 

Comme tous les biopics du moment, Dans les yeux de Tammy Faye ne déroge pas à la règle et demeure très (trop ?) classique dans sa structure. Il suit en effet, de manière linéaire les enchaînements d’événements, depuis une enfance compliquée au démarrage foudroyant du succès pour finir sur une chute, suivie d’une rédemption. Rien de surprenant donc et il est aisé de deviner ce qui va se passer sans même connaître l’histoire du personnage porté à l’écran. 

Le film a choisi de traiter un sujet complexe et un thème profondément enraciné à l’histoire des États-Unis. Il aurait donc été appréciable de rencontrer une originalité dans la réalisation.  

Réalisation : 2/5 

Des sujets polémiques traités en surface 

Le film aborde divers thèmes forts tels que la religion qui partage parfois une frontière très ténue avec le monde de la secte, le racisme, l’homophobie et les détournements de fond. Toutefois, tous ces thèmes sont entraperçus de très loin et auraient mérité un traitement plus approfondi. En effet, fasciné par son héroïne, Michael Showalter peine à intégrer dans son récit les éléments brisant la coquille lisse du télévangélisme. Ces thèmes sont malheureusement voués à demeurer en orbite autour du personnage principal. 

Sujet : 2/5

En bref 

Pour conclure, Dans les yeux de Tammy Faye reste un bon film qui se suit avec intérêt. L’immersion dans ce monde kitch et hypocrite est parfaite : la flamboyance des décors, costumes, maquillages et jeux d’acteurs recréent à merveille ces années encore rétrogrades. Cependant, la réalisation demeure très scolaire, voire un tantinet ennuyeuse. De plus, le traitement superficiel des thèmes primordiaux fait que cette oeuvre fait office de téléfilm amélioré. 

On aimeOn aime moins
La prestation des acteurs La réalisation lisse et classique 
La justesse des maquillages, costumes et décors La naïveté inhérente au portrait du personnage 
Une réhabilitation réussie pour le personnage principal La superficialité du traitement des sujets 

Note globale : 12/20

Marie
Passionnée par l’écriture et l’univers des contes au point d’en faire mon sujet de mémoire, la magie de Disney a effleuré mon berceau pour ne plus jamais me quitter. De la féerie des princesses à la plus rocambolesque des aventures, c’est de cette pincée de rêverie que s’est imprégnée ma plume. Aujourd’hui, entourée d’une équipe de Disneyens chevronnés, je suis heureuse et honorée de prolonger la magie au quotidien.