Dick Van Dyke

Biographie express

  • Nom complet : Richard Wayne Van Dyke
  • Date de naissance : 13 dĂ©cembre 1925
  • NationalitĂ© : amĂ©ricaine
  • NommĂ© Disney Legend en 1998

Une jeunesse patriote : I love America

NĂ© le 13 dĂ©cembre 1925 dans le Missouri, d’un pĂšre vendeur Loren Wayne Van Dyke et d’une mĂšre stĂ©nographe Hazel Victoria McCord, le petit Richard grandit Ă  Danville dans l’Illinois, auprĂšs de ses parents et de son petit frĂšre Jerry Van Dyke (lui aussi acteur). 

MalgrĂ© un nom de famille nĂ©erlandais, Dick Van Dyke a des origines anglaises, irlandaises et Ă©cossaises remontant Ă  John Alder, passager sur le Mayflower

Son souhait de travailler au ministĂšre cesse brusquement aprĂšs un cours d’art dramatique au lycĂ©e, qui le convainc de devenir comĂ©dien. Toutefois, tout au long de sa carriĂšre d’acteur, il enseigne l’École du dimanche dans l’église presbytĂ©rienne oĂč il est ancien. Il y lit des ouvrages de thĂ©ologiens tels que Martin Buber, Paul Tillich et Dietrich Bonhoeffer.

En 1944, Dick Van Dyke quitte le lycĂ©e en cours d’annĂ©e pour suivre une formation de pilote dans l’ArmĂ©e de l’air des Ă‰tats-Unis. Il est refusĂ© Ă  plusieurs reprises Ă  cause d’une insuffisance pondĂ©rale. En revanche, il devient annonceur radio, puis il est transfĂ©rĂ© dans les services spĂ©ciaux afin de divertir les troupes. 

C’est en 2004 qu’il obtiendra finalement son diplĂŽme universitaire. 

New York, New York !

PersuadĂ© par l’interprĂšte de pantomime Phil Erickson de crĂ©er un numĂ©ro comique, le duo se reprĂ©sente dans les boĂźtes de nuit. Ensuite, les deux amis dĂ©mĂ©nagent Ă  Atlanta en GĂ©orgie et prĂ©sentent une Ă©mission de tĂ©lĂ©vision locale contenant leurs sketches et de la musique. 

Toutefois, c’est en novembre 1959 que la magie de la scĂšne opĂšre ! Dick fait ses dĂ©buts Ă  Broadway dans la piĂšce The Girls Against the Boys, puis dans la comĂ©die musicale Bye Bye Birdie ! qui remporte alors 4 Tony Awards, dont celui du meilleur acteur pour Dick. 

Du petit au grand Ă©cran

Dans les annĂ©es 50, Dick Van Dyke fait ses premiers pas Ă  la tĂ©lĂ©vision dans une Ă©mission sur la WDSU New Orleans Channel 6. D’abord en tant que comĂ©dien puis en tant que maĂźtre de cĂ©rĂ©monie. Pendant ce temps, un ancien camarade de l’armĂ©e, cadre pour la chaĂźne de tĂ©lĂ©vision CBS, le recommande si bien que Dick Van Dyke obtient un contrat de sept ans avec le rĂ©seau. Il est alors le prĂ©sentateur du CBS Morning Show pendant toute cette pĂ©riode. 

Sa popularitĂ© le conduit Ă  jouer dans une sitcom Ă  son nom de 1961 Ă  1966 : The Dick Van Dyke Show. Il y interprĂšte un auteur de comĂ©die, nommĂ© Rob Pietrie. Le programme crĂ©Ă© et interprĂ©tĂ© initialement par Carl Reiner, reçoit 4 Emmy Awards en tant que sĂ©rie comique exceptionnelle. On y fait d’ailleurs rĂ©fĂ©rence dans la sĂ©rie Wandavision. Les producteurs ont fait appel Ă  Van Dyke pour le consulter quant Ă  la façon d’émuler le show.

le casting de the dick van dyke show

Le succĂšs de Mary Poppins

Entre temps, en 1964, Dick Van Dyke est castĂ© dans deux rĂŽles pour le film Mary Poppins des Studios Disney. Celui de Bert et celui du prĂ©sident de la banque, M. Dawes Senior. Pour ce personnage, un maquillage a Ă©tĂ© nĂ©cessaire pour le vieillir. De plus, fait amusant, il est crĂ©ditĂ© pour ce rĂŽle en tant que « Navckid Keyd Â». À la fin du gĂ©nĂ©rique, les lettres se repositionnent afin de former le nom de Dick Van Dyke (ce qui a d’ailleurs Ă©tĂ© reproduit dans Mary Poppins returns). 

bert et mary poppins

Son accent cockney (l’accent londonien issu de la classe ouvriĂšre) est alors fustigĂ© comme Ă©tant le pire accent de l’histoire du cinĂ©ma. Van Dyke se dĂ©fend alors en affirmant que son entraĂźneur d’accent Ă©tait irlandais et que personne ne l’a alertĂ© en lui signalant qu’il Ă©tait mauvais pendant la production. 

MalgrĂ© cela, le film obtient Ă  sa sortie un succĂšs retentissant. « Chim Chim Cher-ee Â», l’une des chansons que Van Dyke interprĂšte, remporte l’Oscar de la meilleure chanson originale. De plus, lui et Julie Andrews obtiennent un Grammy Awards pour leur performance sur la bande originale du film. 

dick van dyke et julie andrews pendant une répétition sur le tournage de mary poppins

Le calme aprĂšs la tempĂȘte

Par la suite, les comĂ©dies dans lesquelles joue Van Dyke se rĂ©vĂšlent infructueuses au box-office. On peut notamment citer What a Way to go!Le lieutenant Robin CrusoĂ©, ou encore The Art of love

En 1969, il retrouve son ami Carl Reiner qui lui compose un rĂŽle sur mesure dans la comĂ©die dramatique The Comic. Il y incarne un comĂ©dien en proie Ă  sa dĂ©pression et Ă  son alcoolisme, sujet auquel Van Dyke est alors particuliĂšrement attachĂ©. S’agissant lĂ  d’une lutte personnelle. 

En 1990, Van Dyke opĂšre un virage inattendu. D’ordinaire connu pour ses rĂŽles de hĂ©ros sympathique, il incarne le tordu D.A Fletcher dans le film Dick Tracy de Warren Beatty

En 2006, il reprend un rĂŽle de mĂ©chant pour jouer le terrible Cecil Fredericks dans La Nuit au musĂ©e de Ben Stiller. CoupĂ© au montage dans le numĂ©ro 2, il retrouve son personnage dans le troisiĂšme opus.

En 2018, il intĂšgre le casting de Mary Poppins Returns et reprend son rĂŽle de M. Dawes Jr. 

RĂ©compenses

  • 1961 : Tony Award du meilleur acteur dans une comĂ©die musicale pour Bye Bye Birdie!
  • 1964 : Grammy Award du meilleur album pour enfants pour Mary Poppins
  • 4 PrimeTime Emmy Awards pour son travail sur The Dick Van Dyke Show et Van Dyke and Company
  • 2013 : Screen Actors Guild Life Achievement Award 
  • 2020 : Il a reçu le Kennedy Center Honors 
Marie
PassionnĂ©e par l’écriture et l’univers des contes au point d’en faire mon sujet de mĂ©moire, la magie de Disney a effleurĂ© mon berceau pour ne plus jamais me quitter. De la fĂ©erie des princesses Ă  la plus rocambolesque des aventures, c’est de cette pincĂ©e de rĂȘverie que s’est imprĂ©gnĂ©e ma plume. Aujourd’hui, entourĂ©e d’une Ă©quipe de Disneyens chevronnĂ©s, je suis heureuse et honorĂ©e de prolonger la magie au quotidien.