En avant

En avant

En mars 2020, la France a vu sortir le dernier né des studios Pixar… En avant ! Malheureusement, ce petit bijou, réalisé par Dan Scanlon, n’aura pas eu tout le succès émérite à cause de la crise sanitaire et du confinement qui ont contraint les cinémas à fermer leurs portes.
Toutefois, avec sa sortie en blu-ray, c’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir en famille ce film riche en émotions !

L’intrigue


L’intrigue se met en place dans une banlieue d’un univers imaginaire où les sirènes pianotent sur leur smartphone et où les licornes dévalisent les poubelles.
Nous faisons la connaissance de deux frères elfes qui font l’expérience de la magie, alors que celle-ci a entièrement disparu de leur monde (alors très semblable au nôtre). S’ensuit une quête extraordinaire dans lequel leur papa est l’enjeu principal.
On ne décroche pas un seul instant nos yeux de l’écran ; les événements sont riches en rebondissements et en suspens. Les personnages nous embarquent avec eux dans une folle aventure où les émotions se succèdent pêle-mêle : du rire aux larmes, on ne s’ennuie pas un seul instant.

En avant

Les personnages principaux


Ian Lightfoot

Ian Lightfoot est le jeune frère. Timide et introverti, il peine à se faire des amis au lycée. Il est, selon moi, un des seuls points faibles du film. Il apparaît parfois comme assez égoïste et peut se montrer méprisant voire cruel envers son frère.

Ian Lightfoot

Barley Lightfoot


Barley Lightfoot est le grand frère de Ian. Il peut sembler un peu rude au début, mais il se révèle bien vite comme un personnage extrêmement attachant (l’un des personnages les plus attachants de toutes les productions Pixar). Très protecteur, généreux et d’un courage sans faille, il incarne le parfait chevalier moderne.

L’esthétique


Réalisé en images de synthèse, le film présente de très beaux plans et nous livre des paysages à la fois féériques et à la fois bien ancrés dans une modernité
contemporaine.
Point intéressant : il n’y a aucune chanson ! Ce qui pourrait rebuter certains et en enchanter d’autres.

Un paysage enchanté

La réception


Comme tous les films Pixar, En avant bénéficie d’une double lecture et s’adresse tout aussi bien à un public de jeunes enfants qu’à des adultes. En effet, de nombreuses références à la pop culture et à l’univers geek, notamment à Donjons et Dragons ou au Seigneur des Anneaux, ponctuent le film.
Par ailleurs, fait intéressant, il est le premier film des studios Disney-Pixar à présenter un personnage ouvertement homosexuel, même s’il s’agit d’un protagoniste de second plan.
Pour conclure, c’est un excellent film familial, sur les traces de Coco et de Vice Versa. Il explore des thèmes profonds et émotionnels au travers du prisme de la quête familiale.

On aimeOn n’aime pas
L’intrigue bien ficeléeLe personnage de Ian
Les personnages authentiques et attachantsL’absence de chansons
Les nombreuses références à la pop culture


Marie
Passionnée par l’écriture et l’univers des contes au point d’en faire mon sujet de mémoire, la magie de Disney a effleuré mon berceau pour ne plus jamais me quitter. De la féerie des princesses à la plus rocambolesque des aventures, c’est de cette pincée de rêverie que s’est imprégnée ma plume. Aujourd’hui, entourée d’une équipe de Disneyiens chevronnés, je suis heureuse et honorée de prolonger la magie au quotidien.