Quand Disneyland Paris prend des airs de Noël

La musique a ce pouvoir de nous faire voyager en quelques notes dans le temps et dans l’espace. Et quoi de mieux que les musiques de Noël de Disneyland Paris pour réchauffer les cœurs et nous replonger dans la magie des Fêtes. En cette période très particulière, laissons-nous transporter au gré de nos plus beaux souvenirs musicaux vers ces lieux enchantés qui nous manquent tant…

Chansons d’enfance

Il y a des airs qui nous accompagnent toute notre vie et évoquent en nous des instants magiques à jamais gravés dans nos mémoires.  « Petit Papa Noël » ou encore « Vive le Vent » sont de ceux-là. Et quel meilleur moment pour raviver ces souvenirs d’enfance que l’illumination traditionnelle du sapin, qui connut plusieurs versions au fil du temps ?

Dans l’une d’entre elles, Mickey et la Magie des Lumières de Noël (2015), on pouvait les entendre interprétés de manière particulièrement chaleureuse, reprises en chœur par Mickey, Minnie, les Christmas Carolers et l’ensemble des visiteurs réunis autour du sapin.
 

« Vive le Vent » résonnait déjà lors de la toute première Parade de Noël (1992-1997) où il était associé à « Douce Nuit », ainsi que dans « it’s a small world » Celebration (2009), une revisite de l’attraction iconique à travers l’esprit des Fêtes du monde entier.

Mais la tradition n’exclut pas pour autant une touche de modernité. On retrouvait ces mêmes chants et quelques autres dans La Parade Electrique de Noël (1992), glissés à l’intérieur de la célébrissime musique « électro-synthé-magnétique ». Le Directeur de la Musique de l’époque Vasile Sirli avait d’ailleurs sélectionné ces thèmes de Noël en s’appuyant sur les souvenirs des Cast Members, à qui il avait demandé quels étaient leurs airs préférés.

Chœurs vaillants

Dans les pays de tradition anglo-saxonne, les chants de Noël sont appelés « Christmas Carols ». Leurs origines remontent au 15e siècle, mais c’est au 19e siècle que ce répertoire s’enrichit de ses titres les plus célèbres comme « Joy to the World » (1839) ou « Hark! The Herald Angels Sing » (1840/1855) interprétés par de petites chorales a cappella ou par des ensembles de cuivres dans les rues des villes et des villages. Reprenant cette tradition victorienne, Main Street, U.S.A. a longtemps accueilli des Christmas Carolers, notamment lors de toute la première version de la cérémonie d’illumination du sapin. Quant aux cuivres, on les retrouve dans la musique d’ambiance du Land, jouée par certains des plus célèbres ensembles, comme l’Empire Brass ou encore le Philadelphia Brass.

Symphonies hivernales

Le répertoire de Noël compte également de nombreuses œuvres classiques, à commencer par la musique du ballet-féérie Casse-Noisette de Piotr Ilitch Tchaïkovski, qui reste un incontournable de la saison. À Disneyland Paris, elle fut utilisée à de plusieurs reprises, notamment pour La Parade de Noël – Mickey’s Nutcracker Parade (1997-2003)ou pour la décoration du sapin dans L’Incroyable Noël de Dingo (2017) au Parc Walt Disney Studios.

Dans le spectacle Le Noël de Mickey (1992-2006), on pouvait découvrir une version parodique de la « Danse de la Fée Dragée », interprétée avec une grâce… toute relative par les Country Bears !

Et à Disney Village, la musique d’ambiance de Noël de World of Disney revisite les classiques en version symphonique, avec même un extrait de l’opéra La Bohème de Giacomo Puccini, dont l’action se déroule précisément durant les Fêtes à Paris !

Noël dans le rythme

De l’autre côté de l’Atlantique, Noël a du swing, et cette autre tradition est aussi présente à Disneyland Paris et notamment au Parc Walt Disney Studios. A Studio 1, la musique d’ambiance est clairement jazzy, avec « I’ll Be Home for Christmas », le standard immortalisé par Bing Crosby. Et à Animagique TheaterMickey et le Big Band de Noël (2017) mettait en avant les standards de jazz des années 1930, dans l’esprit de Duke Ellington ou Glenn Miller, avec des arrangements typiques de classiques comme White Christmas.

La comédie musicale est également à l’honneur avec entre autres la « Marche des Jouets » de Babe in Toyland (1961), l’adaptation par Walt Disney d’un musical de Victor Herbert (1935). On pouvait l’entendre en 1992 dans la première Parade de Noël, jouée par les Toy Soldiers eux-mêmes, aux trompettes thébaines, ces trompettes longues et droites qu’on utilise lors de certaines cérémonies. Autre titre-phare, « We need a little Christmas », extrait de la comédie musicale Mame, créée en 1966 par l’apprentie sorcière Angela Lansbury, et que l’on pouvait entendre dans le spectacle Le Noël de Mickey (1992), ainsi qu’en ouverture de La Cavalcade de Noël (2012-2014).

Nouveaux classiques

Mais Disneyland Paris ne se contente pas de revisiter les standards. Au cours de son histoire, notre destination a produit plusieurs titres originaux qui font désormais partie du répertoire de la saison. Véritable synthèse entre les Carols européens et le jazz nord-américain, « Ring the Bell », chanté par les Carolers de Town Square, accompagnait l’illumination des lampadaires de Main Street durant La Cérémonie des Contes et Lumières (2004).

Mais le titre original le plus emblématique reste sans doute « Chante, c’est Noël ! » composé par Vasile Sirli en 2003. Alors en voyage en Norvège, inspiré par l’ambiance nordique, il avait imaginé un air de Noël. Malheureusement, il n’avait pas réussi à le mémoriser suffisamment longtemps pour pouvoir le noter. Il se remet alors à l’ouvrage pour créer une mélodie qui colle parfaitement à l’esprit des fêtes et qui reste en tête, à la manière de « it’s a small world ».  De cette dernière, il reprend notamment l’idée d’un chœur d’enfants, en l’occurrence celui de la chapelle du Château de Windsor. Et pour l’orchestration, il fait appel à un compositeur américain, qui avait été assistant de production sur « Dancin’ (a catchy rythm) », un certain… Scott Erickson. Depuis, le jeune musicien a fait du chemin et est devenu l’un des principaux compositeurs de chansons des Parcs Disney et notamment Disneyland Paris, pour lequel il a écrit « Christmas is here », un hymne plein d’énergie et d’espoir pour la version 2017 de La Parade de Noël Disney, sur l’importance de partager l’esprit des Fêtes dans la paix et la fraternité. Tout un symbole !

Jérémy
Je suis un grand fan de l’univers Disney et j’aime collectionner des produits en tout genre. Une chose est sûre, en plusieurs années ma collection a eu le temps de s’étoffer. Mon plus grand rêve serait de pouvoir faire le tour du monde des parcs Disney. J’aime particulièrement les parcs à thème Disney et j’aime y dénicher les moindres secrets.