(Il était une date) 31 mars 2001 : lancement de Disney’s Toon Circus

Du 31 mars au 30 septembre 2001, Disneyland Paris célébrait l’année des arts du cirque… à sa manière !

Après Mulan, la Légende (1998) à Videopolis, qui rendait hommage à la grande tradition du cirque chinois, et Tarzan, la Rencontre (2000) à The Chaparral Theater, avec ses acrobaties aériennes spectaculaires, voici que jongleurs, clowns et trapézistes investissaient Main Street, U.S.A dans une approche cette fois résolument humoristique. À mi-chemin entre la parade et le spectacle de cirque traditionnel, Disney’s Toon Circus revisitait le genre, en plein air, à l’aune du cartoon.

Pour imaginer ce cirque d’un nouveau genre, les créateurs du spectacle se sont tournés vers des spécialistes de l’art circassien comme Francesco Bouglione, héritier de l’une des plus illustres familles de l’histoire du cirque, ou encore Jean Palacy (1930-2010), figure emblématique du trapèze. Ils firent également des recherches à la Théâtrothèque Gaston Baty de la Sorbonne, véritable mine d’informations sur les arts du spectacle, et au Centre National des Arts du Cirque.

Forts de ces lectures et de ces rencontres particulièrement riches, ils ont pu mettre au point un dispositif inédit composé d’un improbable ring de boxe pour Dingo « Mr. Muscle », d’un étonnant trapèze volant pour Hyacinthe, l’hippopotame de Fantasia, et du train de Dumbo, accueillant pour l’occasion Minnie, Roger Rabbit et ses clowns, dans un déluge d’acrobaties et de gags.

Sur le plan musical, la chanson « And Now You Enter The Circus » était en quelque sorte l’hymne de ce spectacle. Pour l’écrire, le compositeur Vasile Sirli avait imaginé une mélodie originale à partir de la fameuse Entrée des Gladiateurs de Julius Fučík, un classique du monde du cirque, et avait ensuite superposé les deux thèmes qui résonnaient ainsi en parfaite harmonie.

Entre fantaisie et poésie, on ne pouvait rêver plus bel hommage.

Jérémy
Je suis un grand fan de l’univers Disney et j’aime collectionner des produits en tout genre. Une chose est sûre, en plusieurs années ma collection a eu le temps de s’étoffer. Mon plus grand rêve serait de pouvoir faire le tour du monde des parcs Disney. J’aime particulièrement les parcs à thème Disney et j’aime y dénicher les moindres secrets.