Raya et le dernier dragon

Raya et le dernier Dragon

Mesdames et Messieurs, et vous les enfants : bienvenue Ă  bord du vol « Raya’n Air » oĂč nous vous proposons de voler Ă  dos de dragon pour vivre une aventure Ă©pique : accrochez-vous ! Et dĂ©couvrez Raya et le dernier dragon.

Fiche technique

– Titre original : Raya and the last dragon

– Titre français : Raya et le dernier dragon

– Production : Walt Disney Animation Studios

– RĂ©alisation : Don Hall et Carlos LĂłpez Estrada

– Date de sortie :

  • 5 mars 2021 aux États-Unis
  • 4 juin 2021 en France

– DurĂ©e : 107 min

– Musiques : James Newton Howard

l'affiche du film Raya et le dernier dragon
Affiche du film raya et le dernier dragon – 2021

Raya et le dernier dragon, synopsis

Quelque part en Asie, Kumandra Ă©tait une terre prospĂšre oĂč les humains vivaient en harmonie avec les dragons.

Un jour, une force maléfique fait son apparition : le « Druun ». Il ravage tout sur son passage, transformant tout ce qui vit en pierre.

Les dragons s’unirent pour tenter de sauver Kumandra et ses habitants. Mais ils furent pĂ©trifiĂ©s Ă  leur tour, Ă  l’exception de Sisu. Ce dernier dragon utilisa sa magie pour crĂ©er la Pierre Dragon, capable de repousser le Druun et de garder sauf Kumandra.

Mais le pouvoir de cette pierre attire les convoitises et divise les hommes autant que leur territoire. Kumandra qui reprĂ©sentait autrefois une riviĂšre en forme de dragon au milieu des terres, est dĂ©sormais scindĂ©e en cinq contrĂ©es : Croc, CƓur, Dos, Griffe et Queue du Dragon, selon la partie gĂ©ographique choisie par les diffĂ©rentes tribus.

La carte de kumandra
carte des territoires formant anciennement kumandra

Chaque peuple convoite la pierre pour utiliser sa puissance, mais elle est conservĂ©e prĂ©cieusement au sein de CƓur du Dragon.

500 ans plus tard, le chef Benja entraĂźne sa fille Raya pour qu’elle devienne Ă  son tour gardienne de la pierre. En dĂ©pit des diffĂ©rents entre les peuples, il croit Ă  la rĂ©unification. Il dĂ©cide d’inviter les cinq nations, leur expose vouloir mettre les querelles de cĂŽtĂ© afin de reformer Kumandra.

Raya et son pĂšre
raya et son pĂšre , le chef benja

Raya suit l’idĂ©ologie de son pĂšre et se rapproche de la fille de la cheffe de Croc du Dragon : Namaari. Elles sont toutes les deux passionnĂ©es par les dragons. Raya, heureuse de sa nouvelle amitiĂ©, dĂ©cide de lui montrer la Pierre Dragon. C’est alors que Namaari rĂ©vĂšle son vrai visage, elle s’est servie de Raya pour connaĂźtre l’endroit oĂč Ă©tait gardĂ©e la pierre, la dĂ©rober et la remettre aux siens.

Namaari
namaari

Lors de cette bataille, le prĂ©cieux gemme est malencontreusement cassĂ© et fait revenir le Druun. Il change en pierre des malheureux sur son passage, dont le chef Benja qui a tout juste eu le temps de donner un morceau de la pierre Ă  sa fille. Chacun des chefs de tribus s’emparent des morceaux restants et prennent la fuite.

Raya, terriblement déçue d’avoir Ă©tĂ© trahie par son amitiĂ© naissante avec Namaari, part Ă  travers les diffĂ©rentes provinces afin de rĂ©unir tous les morceaux de la Pierre Dragon. Peut-ĂȘtre trouvera-t-elle aussi un moyen de faire revenir la grande Sisu ? Elle seule sait comment sauver l’humanitĂ© et faire renaĂźtre de ses cendres Kumandra


Des débuts chaotiques de Raya et le dernier dragon

En projet depuis mai 2018, Raya et le dernier dragon s’appelait initialement Dragon Empire. Le projet Ă©voquait une version diffĂ©rente de l’histoire que l’on connait aujourd’hui. L’intrigue se dĂ©roule dans un lieu fictif aux influences asiatiques. Il parle d’une jeune fille nommĂ©e Jan-Nin qui serait accompagnĂ©e dans sa quĂȘte par Bolin, son mentor ĂągĂ© de 900 ans. La rĂ©alisation avait Ă©tĂ© confiĂ©e Ă  l’époque Ă  Paul Briggs (La Reine des Neiges, Les Nouveaux HĂ©ros) et Dean Wellins (Raiponce, la Princesse et la Grenouille). Adele Lim a rejoint l’équipe en octobre 2018 pour participer au scĂ©nario, ainsi, l’histoire Ă©volue considĂ©rablement. Lors de sa prĂ©sentation officielle par Disney lors de la D23 Expo de 2019, le synopsis a Ă©tĂ© transformĂ©. Le long-mĂ©trage se nomme dĂ©sormais Raya et le dernier dragon. L’actrice Cassie Steele est mise en avant pour tenir le rĂŽle de Raya.

Affiche de la D23 EXPO – 2019

En 2020, le projet a Ă©tĂ© finalement remis entre les mains de Don Hall Ă  qui l’on doit l’admirable Vaiana : la lĂ©gende du bout du monde et au rĂ©alisateur Carlos LĂłpez Estrada. Des changements en entrainent d’autres. Cassie Steele cĂšde finalement sa place Ă  Kelly Marie Tran pour le rĂŽle de Raya.

Les remaniements d’équipe, les changements de scĂ©narios et la pandĂ©mie de la Covid grandissante n’ont pas arrangĂ© les affaires du film.

Sa sortie Ă©tant initialement prĂ©vu le 20 novembre 2020, il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© de la reporter au 5 mars 2021 et de sortir le long-mĂ©trage simultanĂ©ment en salles et sur Disney+ aux États-Unis. En France, la crise sanitaire Ă©tant loin d’ĂȘtre maitrisĂ©e, le film a donc Ă©tĂ© repoussĂ© plusieurs fois. Il sortira finalement le 4 juin 2021, uniquement sur la plateforme Disney+.

Une invitation au voyage

Du Laos au Cambodge en passant par le Vietnam, Raya et le dernier dragon s’inspire des paysages et des cultures du continent asiatique en nous proposant de poser nos valises dans une rĂ©gion imaginaire faisant rĂ©fĂ©rence Ă  l’Asie du Sud-Est. C’est une rĂ©elle invitation au voyage et le film bĂ©nĂ©ficie d’une grande beautĂ© visuelle.  

Au fur et Ă  mesure que Raya avance dans sa quĂȘte, on passe par tous les climats : le dĂ©sert aride, la vĂ©gĂ©tation luxuriante d’une zone tropicale, les terres enneigĂ©es
 Chaque atmosphĂšre personnifie une rĂ©gion attribuĂ©e Ă  un peuple. C’est une rĂ©elle prouesse technique d’avoir travaillĂ© sur cinq identitĂ©s graphiques diffĂ©rentes. Les paysages sont magnifiques. Parfois, nous n’avons pas l’impression d’ĂȘtre dans un film d’animation mais plutĂŽt dans un reportage nous offrant des paysages plus grandioses les uns que les autres.

Depuis quelques annĂ©es, les Studios Disney se tournent vers les Ă©popĂ©es Ă©piques au dĂ©triment des contes originaux cadencĂ©s de chansons. Je comprends qu’ils veulent se diversifier mais Disney reste le maĂźtre incontestĂ© lorsqu’il s’agit de mettre en musique les aventures d’un ou de plusieurs personnages. Je respecte parfaitement ce choix mais j’avoue que cela m’a manquĂ©.

Avec ses sonoritĂ©s asiatiques caractĂ©ristiques, la bande son est orchestrĂ©e par James Newton Howard et c’est une pure merveille auditive. La musique souligne les scĂšnes d’action avec justesse et donne une dimension additionnelle Ă  l’aventure qui se joue devant nous.

Raya et le dernier dragon, une odyssée qui manque de relief

Beaucoup d’ingrĂ©dients sont rĂ©unis pour faire de Raya et le dernier dragon un grand succĂšs, sans pour autant nous enthousiasmer.

Outre-Atlantique, de grands noms ont pourtant été sélectionnés pour incarner les personnages principaux tels que Kelly Marie Tran (Raya), Awkwafina (Sisu), Sandra Oh (Virana, la cheffe de Croc du Dragon) et Daniel Dae Kim (le chef Benja).

De mĂȘme en France avec Émilie Rault (Raya), FrĂ©dĂ©ric Chau (Benja), GĂ©raldine Nakache (Sisu) et Anggun (Virana) qu’on a eu plaisir Ă  accueillir dans le monde du doublage.

Les acteurs doublant le film  Raya et le dernier dragon
GĂ©raldine nakache, anggun et FRĂ©dĂ©ric cHAU se prĂȘtent au jeu du doublage

EntourĂ©e de personnages secondaires plus ou moins attachants (on retiendra surtout son fidĂšle ami l’adorable Tuk Tuk), Raya, aussi courageuse qu’elle soit, est un personnage plutĂŽt lisse. Elle semble se rapprocher de Mulan par sa bravoure sans pour autant l’égaler. Quant Ă  Sisu, originale, elle apporte une touche de fraicheur. Mais le personnage manque de subtilitĂ© comme pourrait l’avoir Maui ou le GĂ©nie par exemple. Elle passe malheureusement pour une pĂąle copie de Mushu qui tente de faire de l’humour avec sa maladresse. Elle laissera sans doute indiffĂ©rent le public adulte.

Raya, un film trop prévisible.

Autre point d’ombre au tableau : tout semble trop facile et prĂ©visible. Les Ă©vĂ©nements manquent de relief pour s’avĂ©rer ĂȘtre une vraie aventure fantastique. La crĂ©ation d’un vrai mĂ©chant d’envergure aurait sans doute donnĂ© plus de corps au rĂ©cit. 

Heureusement quelques belles scĂšnes d’action et d’émotion sauront rattraper les spectateurs Ă©garĂ©s. Cette touche Ă©motionnelle s’ajoute aussi par une jolie morale. La confiance et le pardon sont mis en avant et font toute l’originalitĂ© de cette derniĂšre qui d’habitude traite plutĂŽt d’amour ou de quĂȘte de soi.

La maxime qui clĂŽture ce film fait parfaitement Ă©cho Ă  l’actualitĂ© mondiale. En pleine pandĂ©mie, nous savons plus que jamais que l’union fait la force et qu’il faut savoir mettre de cĂŽtĂ© sa fiertĂ© pour faire le premier pas et avancer ensemble, mĂȘme si cela est difficile.

Parce que tout le monde a le droit Ă  une seconde chance

Puisque le film est disponible en illimitĂ© sur Disney+ et que je n’aime pas rester sur une mauvaise impression, je l’ai regardĂ© une seconde fois tout en rĂ©servant mon jugement.

Je vais passer pour une fanatique ou passionnĂ©e obstinĂ©e dans le meilleur des cas, mais qu’importe, Disney+ le permet, alors ne s’en privons pas !

Quelques détails ont été plus évidents à percevoir que lors du premier visionnage.

Je me suis attardĂ©e davantage sur les personnages plutĂŽt que sur les dĂ©cors. J’ai essayĂ© de voir au-delĂ  de ce qui m’avais charmĂ©e auparavant.

Le personnage de Raya m’est apparu un peu plus intĂ©ressant. Son caractĂšre de guerriĂšre a Ă©tĂ© volontairement accentuĂ© comme pour trancher nettement avec les autres personnalitĂ©s de princesses que l’on connait toutes et tous. La trahison de Namaari l’ayant marquĂ©e au fer rouge, elle ne se bat pas pour se venger ou pour le plaisir de se battre, mais plutĂŽt pour retrouver son innocence perdue en essayant d’accorder de nouveau sa confiance. C’est lĂ  l’essence mĂȘme de sa quĂȘte. 

 Raya et le dernier dragon, Raya tient l'épée de son pÚre.
raya tenant la pierre dragon

Namaari quant Ă  elle, n’est pas simplement un personnage avide de pouvoir. Elle veut la pierre pour rendre Ă  son peuple la prospĂ©ritĂ© et la grandeur dont il a Ă©tĂ© privĂ© depuis trop longtemps.

Les personnages secondaires qui entourent Raya dans son Ă©popĂ©e sont, Ă  mon sens, trop nombreux et ne sont pas vraiment dĂ©veloppĂ©s. Ce traitement de surface est incommodant car nous n’avons pas le temps de s’attacher Ă  des individus qui donnent la rĂ©plique au protagoniste pendant quelques insuffisantes minutes tout au long du film.

Malheureusement, je suis obligĂ©e d’assoir mon jugement face Ă  tous ces Ă©lĂ©ments. Mais au moins j’aurai essayĂ© de laisser une seconde chance Ă  ce film que j’attendais avec impatience Ă  la vue de la bande annonce.

Conclusion

On a l’impression que Disney a voulu cacher ses lacunes crĂ©atives en mettant le paquet avec des paysages captivants. Mais il s’avĂšre ĂȘtre un mauvais tour de passe-passe qui dĂ©tourne le regard du spectateur pour qu’il essaye d’oublier que le rĂ©cit n’est pas vraiment abouti. Ce n’est pas ce Ă  quoi Disney nous a habituĂ© et je le regrette fortement.

personnages de raya et le dernier dragon

Bon mais pas sensationnel. Entre paysages Ă©poustouflants et musiques envoĂ»tantes, Raya et le dernier dragon nous entraine dans une histoire familiale sans grande complexitĂ©, qui plaira Ă  tout public. Disney a su une fois de plus nous Ă©merveiller grĂące Ă  une animation impeccable. MalgrĂ© cela, l’histoire ne parvient pas Ă  nous transcender et le voyage annoncĂ© ne nous permet pas d’aller plus loin que notre canapé 

On aime

  • DĂ©couvrir une nouvelle Ă©popĂ©e Disneyenne
  • L’animation trĂšs soignĂ©e
  • Les dĂ©cors et les musiques formidables

On n’aime pas

  • L’histoire sans relief
  • L’humour un peu lourd ou inexistant
  • L’absence de chansons

Marine in Wonderland
Lorsque la fée Clochette s'est penchée sur mon berceau, elle a dû y faire tomber beaucoup de poussiÚre de fée... car depuis, la magie de Disney m'a toujours accompagnée ! J'ai intégré l'équipe d'ED92 pour faire vivre et perpétuer ce merveilleux héritage que nous a laissé Walt Disney. Entrez avec moi dans le monde de l'histoire, des découvertes et de la fantaisie éternelle...