Disneyland Paris au fil de l’eau

De Rivers of the Far West aux Crater Pools de Discoveryland, en passant par le Rio Grande, Disneyland Paris compte de nombreux cours d’eau qui ont tous une histoire à raconter…

Notre voyage au fil de l’eau commence devant le Disneyland Hotel, au niveau des Fantasia Gardens, véritables jardins enchantés agrémentés de charmants ruisseaux serpentant au milieu des rochers et d’une élégante pièce d’eau. Ses fontaines rappellent les jardins de Tivoli à Copenhague, qui avaient inspiré Walt pour créer Disneyland Resort à Anaheim, mais également ceux du Château de Versailles, aux célèbres grandes eaux, que les Imagineers avaient visité durant la conception de Disneyland Paris. Ils ont ainsi souhaité que l’entrée du parc français rende hommage à ces châteaux européens qui les avaient fait rêver lors de leur voyage d’étude.

À Frontierland, la petite cité de Thunder Mesa s’étend sur les rives de Rivers of the Far West, à l’image des villes que les pionniers américains construisirent au bord du Colorado, du Rio Grande ou encore du Sacramento. Dans l’esprit de ces grands fleuves américains qui ont connu la ruée vers l’or, notre rivière protège Big Thunder Mountain des curieux qui voudraient s’aventurer trop près de sa mine, et poursuit son cours vers les terres reculées de Frontierland en traversant des paysages inspirés des plus belles régions fluviales des États-Unis.  

Pour les découvrir, il suffit de monter à bord du Molly Brown et de faire cap vers l’Ouest, en longeant la crique de Smuggler’s Cove, une formation rocheuse érodée par l’eau comme on peut en voir le long du Colorado, qui servait autrefois d’appontement aux bateaux à quilles, les fameux « keelboats ». Mais prenez garde ! Ses cavernes offrent aussi une cachette parfaite pour les trappeurs et autres pirates du fleuve à l’affût de quelques voyageurs à détrousser !

Passée la cabane du vieux Joe, voici Wilderness Island, un lieu préservé, avec ses cascades d’eau claire et ses bosquets de bouleaux et de peupliers de Virginie, à l’ombre desquels paissent de paisibles élans comme on peut en croiser dans le Wyoming ou le Colorado.

L’autre versant de Big Thunder Mountain recèle de nouveaux paysages spectaculaires eux-aussi façonnés par l’eau, comme ces formations rocheuses semblables à celles du parc national des Arches dans l’Utah, ainsi que ces sources chaudes en terrasses et ces geysers tels qu’on peut en trouver dans le fameux parc national de Yellowstone.

Pour Adventure Isle, située au cœur d’Adventureland, l’Imagineer Christ Tietz a repris l’idée d’une île fourmillant de cachettes, ponts suspendus et autres activités de plein air inspirés de Tom Sawyer Island à Disneyland Resort et Walt Disney World en Floride, tout en les adaptant à l’esprit du Land, et plus précisément à l’univers des pirates. Pour ce faire, il s’est basé de trois histoires emblématiques de la littérature européenne, Les Robinsons des Mers du SudL’Île au Trésor et Peter Pan, qui furent ensuite adaptés au cinéma par Walt Disney. Les noms des différents points d’eau de l’île reflètent ces références : La Mer des Bretteurs, Doubloon Lagoon, La Rivière des Corsaires, Cannonball Cove ou encore Freebooter Falls.

Tout autour de L’Arbre des Robinson, Chris Tietz a imaginé cascades et chutes d’eau visibles de toutes parts. Ces sources jaillissantes répondent aussi opportunément aux besoins en eau potable de nos robinsons, dont le chef de famille a conçu une ingénieuse roue à aube en bambou assurant l’eau courante en plein milieu de la jungle ! Et au sud-est de l’arbre, des plages de sable fin rappellent les côtes de Nouvelle-Guinée où la famille s’est échouée. Plus au nord, d’autres cascades cachent l’entrée de grottes secrètes où des pirates auraient pu dissimuler quelques trésors, tandis que des eaux foisonnantes s’échappent de la bouche de Skull Rock. Et le spectacle est aussi visuel que sonore, tant le son de ces cascades est à lui seul une invitation au voyage… et au rafraîchissement durant l’été !

L’eau est aussi un élément fondateur de Fantasyland. Outre les cascades et fontaines situées devant Le Château de la Belle au Bois Dormant, la géographie de ce lieu très « animé » est rythmée par Fantasyland Canal, la rivière qui serpente entre les attractions. Dans plusieurs d’entre elles, l’eau fait également partie intégrante de l’expérience, de Dumbo the Flying Elephant, dont les fontaines dorées alimentent le canal, au Pays des Contes de Fées, en passant bien sûr par « it’s a small world », qui propose la plus joyeuse des croisières autour du monde.

À Discoveryland enfin, l’élément aquatique est également présent, et ce dès l’entrée du Land, avec Crater Pools, ces bassins d’eau bouillonnante surgissant de formations rocheuses d’origine vraisemblablement volcanique, qui nous renvoient immédiatement aux plus grandes aventures de Jules Verne, visionnaire emblématique de Discoveryland, tel Voyage au Centre de la Terre ou encore L’Île Mystérieuse. Sans compter Discoveryland Lagoon où mouille le fabuleux submersible du Capitaine Nemo, auquel les visiteurs peuvent accéder dans l’attraction Les Mystères du Nautilus.

Et du côté des hôtels Disney, n’oublions pas le Rio Grande, qui coule entre le Disney’s Hotel Santa Fe et le Disney’s Hotel Cheyenne, et se jette dans le Lac Disney en longeant le Disney’s Sequoia Lodge. Un itinéraire logique quand on songe que le Rio Grande américain traverse le Colorado, célèbre pour ses parcs nationaux, le Nouveau-Mexique – dont la capitale n’est autre que Santa Fe ! – ainsi que le Texas, état emblématique des westerns auxquels le Disney’s Hotel Cheyenne rend un vibrant hommage.

Quant au lac Disney, lieu de nombreuses festivités, que ce soit lors de l’inauguration d’Euro Disneyland, ou des Feux Magiques de Mickey, il semble un immense miroir magique dans lequel se mirent le Disney’s Hotel New York : The Art of Marvel et le Disney’s Newport Bay Club, tous deux inspirés de grandes villes côtières. Ce qui lui donnerait presque des airs d’océan…

Jérémy
Je suis un grand fan de l’univers Disney et j’aime collectionner des produits en tout genre. Une chose est sûre, en plusieurs années ma collection a eu le temps de s’étoffer. Mon plus grand rêve serait de pouvoir faire le tour du monde des parcs Disney. J’aime particulièrement les parcs à thème Disney et j’aime y dénicher les moindres secrets.