fbpx

Share This Post

ED92BLOG / REWIND

Rewind n°91- une saison low cost ?

Rewind n°91- une saison low cost ?

 

Beaucoup de choses dans Rewind cette semaine, mais peu de réhab en revanche. Ce numéro est consacré en grande partie à la nouvelle saison du Roi Lion et de la Jungle. Une saison qui ne fait pas rugir de plaisir, pour paraphraser un ancien slogan. Pire une saison qui laisse un goût de déjà vu avec son show central. Bref une saison low cost? La question est en droit d’être posée. À vous d’y répondre! Bienvenue dans cette nouvelle jungle qu’est Rewind!

Le mot de la semaine: Canicule

Il a fait chaud à Disneyland Paris cette semaine, très chaud. Une visite à Disneyland Paris par des températures chaudes peut vite être désagréable, file d’attente, parade, tout devient difficile, alors que dire lorsque les températures sont caniculaires! Les températures ont flirté avec les 32 degrés selon le site météo ciel, des relevés sous abri et à l’ombre…

Pour aider les guests à supporter les températures caniculaires, des brumisateurs ont été installés en différents points des parcs.

Un point d’eau est toujours une source de rafraîchissement par ces températures.

Il fallait rivaliser d’imagination pour se rafraîchir.

Les guests pouvaient se rafraîchir grâce aux vendeurs ambulants…

…comme ce chariot marqué :  » Lights, Camera and Ice Cream!!

L’image contient peut-être : 1 personne, sur scène et plein air

Disneyland Paris regorge de passages permettant de passer d’un endroit à l’autre, tout en restant à l’abri du soleil! Mais chut, je ne vous ai rien dit!

L’image contient peut-être : plante, pont et plein air

L’image contient peut-être : plein air

Les toboggans du Frontierland Playground ont même été fermés afin d’éviter des brûlures.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, arbre, table et plein air

Il fallait être courageux pour affronter les parcs sous cette chaleur!

Saison: Le festival du Roi Lion et de la Jungle

France 2 consacrait un reportage au show de la nouvelle saison de Disneyland Paris, les journalistes ont suivi les interprètes en langue des signes, l’occasion de découvrir l’intérieur du nouveau Frontierland Theater.

Quelques jours avant le lancement du show « Le Roi Lion et les Rythmes de la Terre », Disneyland Paris dévoilait le costume de Mufasa ! La conception des 400 costumes a débuté il y a 2 ans. Ils seront portés par une troupe de 70 personnes.

La saison a donc débuté ce week-end. Les premières soft opening ont eu lieu dès vendredi.

Retour sur l’ouverture du Frontierland Theater. La salle flambant neuve est décevante. Extérieurement, il manque le côté patiné du reste du land. Le bâtiment est très imposant. On a l’impression d’un gros hangar sur lequel on a créé une thématisation basique. Le nom reflète l’absence totale d’imagination des équipes, Frontierland Theater, il était difficile de faire plus basique.

L’intérieur maintenant, je reviendrai sur la scène un peu plus loin. Pas grand chose à dire, c’est une salle, point. En revanche, Disneyland Paris a souhaité conserver le principe de gradin pour le plus grand inconfort des guests. J’avoue que je ne comprends pas… Quitte à faire une salle neuve, pourquoi ne pas avoir mis des fauteuils comme dans les autres salles?

Revenons sur le show du Roi Lion et les rythmes de la terre. Je dois vous avertir avant de lire la suite,  que j’avais un a priori très favorable pour ce show. Je m’attendais à un show fantastique!

Mickey Mitandoori et la rose du Rajasthan (S.Turconi)

Ce show se voulait inédit et innovant selon Disneyland Paris. Promesse non tenue.

C’est un show correct, mais ce n’est que du déjà vu, encore et encore, rien d’inédit. Le show souffre de la comparaison avec ses prédécesseurs que ce soit à Broadway ou au sein même de Disneyland Paris. Sans remonter très loin dans le temps, il suffit de comparer le show à l’une des plus belles scènes de Mickey et le Magicien, qui est juste magnifique avec ces animaux articulés.

La musique est superbe, mais avec la partition originale ce n’est pas étonnant. Les percussions sur scènes donnent un côté assez sympa. L’interprétation en live des chansons est toujours un plus. En revanche, et c’est un des défauts majeurs du show, ce n’est qu’une succession de chansons. Elles s’enchaînent les unes après les autres sans créer de surprises scénographiques. Un bon point, la reprise de terre d’ombre – Shadowland de la comédie musicale, c’est une vraie bonne idée tant la musique est superbe.

Le décor maintenant: sans âme, insipide, minimaliste… Le parti pris de créer une scène en forme de tambours donne un rendu assez étrange. L’écran installé au fond de la scène n’est pas du meilleur goût. Des projections auraient créé un effet de profondeur, absent. Là, l’écran crée un effet plat qui coupe la profondeur de la scène.

La mise en scène n’a rien d’innovant et s’appuie trop sur les éléments mobiles du décor, sans réel intérêt, pire les déplacements des performers sont justifiés par la volonté de mettre en avant ces éléments mobiles. Il n’y a aucune originalité. Un exemple, la scène voulant reproduire la mort de Mufasa  est, la majeur partie du temps , cachée à la vue du spectateur, l’élément de décor pivotant sur lui-même,  dissimulant ainsi les performers une partie de la séquence. Le transformation de Simba enfant en Simba adulte est trop visible et trop longue; on prend presque pitié des comédiens qui meublent, par leur danse, cette séquence.

La lumière est très belle et vraiment travaillée, si l’on excepte un léger problème de poursuite mal réglée sur Scar lors de la première. La scène « Can you feel the love tonigh » est particulièrement réussie, notamment grâce à la lumière.

Les costumes des performers sont plutôt réussis dans l’ensemble, encore une fois sans être innovant, à l’exception des personnages principaux, en particuliers ceux de Timon et Pumba, qui sont ratés.

En conclusion un show qui se laisse regarder mais qui n’a pas tenu ses promesses. Il manque le côté WOUAH et inédit! Difficile d’être l’héritier…

Voici la vidéo:

Concentrons-nous sur une autre  animation essentielle « Jungle Book Jive »? Les mots me manquent.

Mickey Mitandoori et la rose du Rajasthan (S.Turconi)

En fait non… Ces trois adjectifs ne qualifient en rien cette animation…. Que dire?

Que les chars sont pour la plupart magnifiques – certains étant quand même grossiers – et qu’ils sont sous exploités et complètement statiques? Ce char est en particulier vraiment raté:

Qu’ils ne servent que de décor sans grand intérêt? Que le show est long, très long, à se mettre en place? Que l’arrivée des chars est vraiment trop longue et que les characters meublent par des paroles insipides cette mise en place? Que les scènes ne servent qu’à quelques chorégraphies creuses?  Voir les personnages  Disney se trémousser sur scène sans réelle histoire n’a que peu d’intérêt, sauf celui de vider les files d’attente des attractions. Que la débauche de performers ne suffit pas à rendre le show attractif contrairement à Pirates and Princess qui avait la vertu de créer un battle entre les deux teams? Que du fait des quatre scènes, on ne sait pas où regarder? Que ce n’est pas les quelques pétards et serpentins qui font de ce show un show WOUAH? Bref je ne sais que dire…

Mickey Mitandoori et la rose du Rajasthan (S.Turconi)

De façon plus subjectif, le côté Bollywood ne me plaît pas du tout. La musique est criarde et vite agaçante. Les costumes sont correctes. En un mot: déception. Tout ça pour ça…

Je vous laisse juge:

En photo:

Autre animation « Timon’s MataDance » à découvrir pendant toute la saison estivale. Voilà.

Durant le Festival du Roi Lion et de la Jungle, de très nombreux menus exclusifs,  snacks, et autre  gourmandises spéciales seront proposées sur le Parc Disneyland Paris. Il y en aura pour tous les goûts : du Milkshake Pumba à la banane et au Nutella proposé par le Victoria’s Homestyle Restaurant, à l’assiette africaine au Restaurant Hakuna Matata, en passant par du poulet yassa , une salade de millet au poulet fumé et ananas 🥗, il y en aura pour tous les goûts. Un point positif pour le parc.

L’image contient peut-être : une personne ou plus

L’image contient peut-être : nourriture

Disneyland Paris organisait un Press Event pour le lancement du Festival du Roi Lion et de la Jungle. Dans une logique implacable, la soirée se déroulait aux Walt Disney Studios, alors que la saison se déroule au Disneyland Parc.

Lors de cette soirée plusieurs meet & greet étaient proposés, des personnages issus non de la savane mais de la jungle urbaine. Parfaitement en adéquation avec le thème de la saison… Non, je plaisante!

L’image contient peut-être : 1 personne

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Dans le parc Disneyland une chasse au trésor, se terminant dans le camp utilisé pour le concours.

L’image contient peut-être : plein air

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, arbre et plein air

L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

Diverses animations avaient lieu à proximité du Frontierland Theater.

Les topiaires de Swing into Spring avaient été ressorties:

Divers

Mickey arbore un tout nouveau costume dans sa photolocation au pied de Phantom Manor. Enfin ‘est vite dit. Il s’agit du recyclage d’un costume du Lucky Nugget Saloon. On peut regretter l’ancien qui était en parfaite adéquation avec les lieux. Même si ce costume est réussi, ce n’est plus le cas désormais…

Pocahontas Indian Village vient de changer de nom. L’air de jeu a été rebaptisé: Frontierland Playground Quelle imagination pour ces nouveaux noms… On imagine de très nombreuses heures de durs labeur pour trouver un nom aussi insipide et ultra-générique! Au lieu de changer les noms des différentes attractions et restaurants du parc, ne vaudrait-il pas mieux changer l’équipe responsable de ça? Je dis ça , je ne dis rien…

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Des changements ont été apportés aux Fast Pass payants suite au départ en réhabilitation de Rock’n’Roller Coaster le 2 septembre et de Peter Pan’s Flight le 17 septembre. Rock’n’Roller Coaster  sera ainsi remplacée par Phantom Manor. Quant à la seconde, elle sera remplacée par Les Tapis Volants – Flying Carpets Over Agrabah.

Donc Rock’n’Roller Coaster aux Walt Disney Studios sera remplacé par Phantom Manor au Disneyland Parc. Et Peter Pan’s Flight au Disneyland Parc sera remplacé par Les Tapis Volants – Flying Carpets Over Agrabah aux Walt Disney Studios. J’aime la logique de Disneyland Paris. Et si on prend en compte le remplacement d’un coaster par un dark ride familial…

Les chalets pour la nouvelle édition du « Rendez-vous gourmand de Disneyland Paris » arrivent.

Vendredi 21 Juin l’attraction Mickey et son Orchestre PhilarMagique as accueilli son millionième visiteur.  Pour fêter cette étape marquante pour l’attraction, qui a ouvert en Octobre 2018, le guest et sa famille ont été reçus comme des stars par les Ambassadeurs de Disneyland Paris et l’équipe des Cast Members du Discoveryland Theater.

L’image contient peut-être : 23 personnes, personnes souriantes, personnes debout, enfant, chaussures et plein air

Bonne nouvelle pour les usagers du parking visiteurs, les tapis fonctionnent!

De nouveaux panneaux ont fait leur apparition sur le parking.

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Les distributeurs arrivent progressivement dans les hôtels Disney. À noter qu’ils remplacent les produits individuels.

Aucune description de photo disponible.

Idées Sh°o°pping

Nouveau seau à pop-corn

Aucune description de photo disponible.

Merchandising Le Roi Lion

L’image contient peut-être : 2 personnes

L’image contient peut-être : 1 personne, nourriture

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Scar est magnifique!

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout

Verre gobelet à l’effigie du Roi Lion

L’image contient peut-être : plein air

Nous réaménageons cet endroit…

 Disneyland parc

Discoveryland

Space Mountain est en réhab jusqu’au 6 juillet.

That’s All ! À très vite pour un nouveau numéro.

Kinai

Share This Post

Leave a Reply

Language