Walt Disney

Walter Elias Disney est nĂ© le 5 dĂ©cembre 1901 Ă  Chicago, Illinois, et a grandi Ă  Marceline et Kansas City, Missouri. Disney a Ă©tĂ© le pionnier des nouvelles techniques d’animation et de rĂ©alisation de films, remportant au passage un record de 22 Oscars, et a rĂ©volutionnĂ© le concept de parc Ă  thĂšme. Disney est dĂ©cĂ©dĂ© le 15 dĂ©cembre 1966 Ă  Burbank, en Californie, mais il continue Ă  vivre Ă  travers son hĂ©ritage de divertissement et sa crĂ©ation la plus cĂ©lĂšbre, Mickey Mouse.

Grandir sur Main Street Usa

Roy O. Disney a huit ans lorsque son jeune frĂšre, Walt, naĂźt en dĂ©cembre 1901. Walt Disney est nĂ© Ă  Chicago, dans l’Illinois, mais la famille dĂ©mĂ©nage plus tard Ă  Marceline, dans le Missouri, oĂč il grandit. Marceline l’inspirera plus tard pour crĂ©er l’atmosphĂšre amĂ©ricaine de Main Street, USA. Les chemins de fer du Missouri ont insufflĂ© Ă  Walt son amour des trains, et l’auront finalement inspirĂ© pour le Disneyland Railroad.

crédit D23.com

En 1911, la famille Disney s’installe Ă  Kansas City, dans le Missouri, oĂč Walt commence Ă  suivre des cours de dessin au Kansas City Art Institute. Disney travaille comme ambulancier de la Croix-Rouge pendant la PremiĂšre Guerre mondiale, mais Ă  son retour Ă  Kansas City, il se lance directement dans une carriĂšre artistique.

Il commence Ă  travailler comme artiste sur des publicitĂ©s aux cĂŽtĂ©s d’Ub Iwerks, donnant ainsi le coup d’envoi Ă  leur longue collaboration.

Disney Brothers Cartoon Studio

Walt Disney rĂ©alise son premier film pour le Laugh-O-Gram Studio (Le studio sera en faillite en juillet 1923), et rĂ©alise et anime bientĂŽt une sĂ©rie d’animations de contes de fĂ©es. La popularitĂ© de leurs premiers dessins animĂ©s encourage Disney, Iwerks et le frĂšre de Walt, Roy, Ă  crĂ©er le Disney Brothers Cartoon Studio en 1923.

Mais comme les coûts sont élevés pour les comédies Alice hybrides (action réelle/animation) qui sont leurs meilleures ventes, les animateurs (qui travaillent désormais sous la banniÚre du Walt Disney Studio) sont poussés par leurs producteurs à essayer quelque chose de moins cher.

Le rĂ©sultat fut Oswald le lapin chanceux, un succĂšs inattendu. Mais les frĂšres Disney et Iwerks ne dĂ©tenaient pas tous les droits sur le personnage ou sur leur Ă©quipe d’animation, et ils ont perdu les deux. Ils devaient crĂ©er un nouveau personnage dans un crĂ©neau similaire, et Walt a eu une idĂ©e – Mortimer Mouse.

L’histoire de Walt Disney et Mickey Mouse

Mortimer Mouse est presque immĂ©diatement rebaptisĂ© Mickey Mouse par la femme de Walt, Lillian, et le travail commence. Ub et Walt ont animĂ© Mickey tandis que Lillian et la femme de Roy, Edna Disney, ont encrĂ© les cellulos. Walt lui-mĂȘme a rĂ©alisĂ© les premiers dessins animĂ©s et a prĂȘtĂ© sa voix Ă  Mickey Mouse.

Steamboat Willie est le premier dessin animé de Mickey Mouse à sortir, en 1928. Et bien sûr, ce fut le premier de nombreux succÚs pour la souris principale.

Walt a crĂ©Ă© les Silly Symphonies en 1929, et cette sĂ©rie a durĂ© des annĂ©es. Chaque animation permet au studio d’essayer de nouvelles techniques et d’expĂ©rimenter la comĂ©die, le drame et diffĂ©rents effets.

Avec l’augmentation du nombre de productions, Disney commence Ă  prendre du recul par rapport Ă  l’animation et Ă  la rĂ©alisation, pour se consacrer Ă  la production. Dans les annĂ©es 1930, Disney se tourne vers un nouveau projet, plus ambitieux.

Folies et premiĂšres

Sans prĂ©cĂ©dent Ă  l’Ă©poque, la rĂ©alisation de longs mĂ©trages d’animation est qualifiĂ©e de “la folie de Disney”. Le film deviendra Blanche-Neige et les sept nains, sorti en 1937.

Blanche-Neige et une symphonie muette de 1937, The Old Mill, sont les premiĂšres productions rĂ©alisĂ©es avec une autre innovation dirigĂ©e par Walt Disney, la camĂ©ra multiplan. Elle permet aux animateurs de crĂ©er l’illusion de la profondeur qui confĂšre aux animations Disney un niveau de rĂ©alisme jamais atteint auparavant.

Pour Blanche-Neige, l’Ă©quipe d’animation de Disney a utilisĂ© des modĂšles hommes et femmes pour recrĂ©er des mouvements plus vrais que nature, s’est inspirĂ©e du charme comique de Mickey et a intĂ©grĂ© les diffĂ©rentes ambiances des Silly Symphonies dans le long mĂ©trage.

La narration, la bande-son musicale et les innovations techniques se sont avĂ©rĂ©es ĂȘtre une combinaison gagnante, et Blanche-Neige a Ă©tĂ© nommĂ© Ă  de nombreuses reprises. En 1940, Fantasia donne Ă  Walt Disney l’occasion de prĂ©senter d’autres innovations, non seulement pour les films d’animation, mais pour tous les longs mĂ©trages. Fantasia est le premier film Ă  utiliser le son stĂ©rĂ©o (et le seul film Ă  utiliser une variante spĂ©ciale de la stĂ©rĂ©o, le Fantasound).

Des ballerines de renommées mondiale qui ont servi de modÚles aux animateurs.

Et en crĂ©ant Fantasia sur une sĂ©rie d’enregistrements de musique classique, il a comblĂ© le fossĂ© entre les Silly Symphonies prĂ©cĂ©dentes et le nouveau format de film d’animation du studio.

Non content de montrer la voie en matiĂšre d’animation et de se lancer dans les films en prises de vues rĂ©elles, Walt se lance dans le monde des parcs d’attractions.

Disneyland devient une réalité

En 1955, Walt Disney est Ă  l’origine d’un nouveau concept de parc Ă  thĂšme, prĂ©sentant des attractions basĂ©es sur les films Disney et la nostalgie, avec un niveau de dĂ©tail impressionnant. C’est l’aboutissement de dĂ©cennies de rĂ©flexion et de planification discrĂšte.

Il sera construit Ă  Anaheim, en Californie, Ă  moins d’une heure de route des Walt Disney Studios.

PropulsĂ©e par une Ă©mission de tĂ©lĂ©vision animĂ©e par Walt, Disneyland a connu un succĂšs immĂ©diat (mĂȘme s’il y a eu quelques problĂšmes le jour de l’ouverture). Disney s’immerge dans sa nouvelle crĂ©ation, passant le plus de temps possible dans un appartement situĂ© au-dessus de la caserne de pompiers de Main Street. Il reste cependant trĂšs prĂ©sent Ă  Hollywood et, en aoĂ»t 1960, Walt Disney est honorĂ© d’une Ă©toile sur le Walk of Fame.

En 1965, dix ans aprĂšs l’ouverture de Disneyland, Walt Disney annonça officiellement la construction d’un deuxiĂšme parc Ă  thĂšme.

Mais alors que la construction de Walt Disney World en Floride commence, Walt tombe de plus en plus malade. Le fumeur de longue date est atteint d’un cancer du poumon et Walt Disney meurt le 15 dĂ©cembre 1966 Ă  Burbank, en Californie. Dire que l’hĂ©ritage de Walt Disney perdure serait un euphĂ©misme. Blanche-Neige est devenu l’un des 25 premiers films Ă  ĂȘtre conservĂ©s dans le National Film Registry de la Library of Congress.

OĂč trouver Walt Ă  Disneyland Paris

Les rĂ©alisations de Walt Disney sont cĂ©lĂ©brĂ©es partout dans les parcs de Disneyland Paris – en fait, il y a de nombreux petits clins d’Ɠil Ă  l’oncle Walt.

Sur Main Street, USA, dans le parc Disneyland (inspirĂ© de la ville natale de Walt, Marceline, Missouri), le restaurant de Walt fait rĂ©fĂ©rence Ă  l’inspiration du parc. N’oubliez pas de regarder les vitrines des magasins en passant, vous pourriez remarquer que l’un d’entre eux a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en 1901 (l’annĂ©e de sa naissance). Et le bien-aimĂ© Disneyland Railroad est l’interprĂ©tation par Disneyland Paris du chemin de fer du Disneyland d’origine, l’un des projets favoris de Walt.

Walt Disney a dirigĂ© de prĂšs le travail sur des films novateurs tels que Blanche-Neige – reprĂ©sentĂ© par Blanche-Neige et les Sept Nains – Cendrillon (L’Auberge du Cendrillon) et La Belle au bois dormant (Le ChĂąteau de Belle au bois dormant).

Le Pays des Contes de Fees de Fantasyland reprĂ©sente Fantasia Ă  travers son temple grec, le Mont Olympe et une scĂšne de Nuit sur le Mont Chauve reprĂ©sentant Fantasia. Une scĂšne de Babes in the Woods reprĂ©sente le film d’animation Silly Symphonies de 1932, tandis que Pierre et le Loup du court mĂ©trage Make Mine Music de Walt Disney de 1946.

Dans les Walt Disney Studios, ne manquez pas la statue «Partners Â» reprĂ©sentant Walt Disney et Mickey Mouse accueillant les invitĂ©s.

Et bien sûr, vous ne pouvez pas manquer la magie des créations de Walt Disney dans chaque coin du parc.