Robin Williams

Biographie express

  • Date de naissance : 21 juillet 1951 Ă  Chicago
  • Date de dĂ©cĂšs : 11 aoĂ»t 2014 Ă  Paradise Cay
  • NationalitĂ© : AmĂ©ricain
  • IntronisĂ© en tant que Disney Legend en 2009

Avant toute chose, le rire

Robin Williams naĂźt le 21 juillet 1951 Ă  Chicago. Mais c’est Ă  Bloomfield Hills, en Californie qu’il grandit. AuprĂšs de son pĂšre, Robert Fitzgerald Williams, responsable chez le constructeur automobile Ford. Et de sa mĂšre, Laurie McLaurin et de son demi-frĂšre Robert Todd-Williams. Ce dernier meurt le 4 aoĂ»t 2007, des suites de complications liĂ©es Ă  une chirurgie cardiaque effectuĂ©e un mois plus tĂŽt. 

À la suite de brĂšves Ă©tudes en sciences politiques, il dĂ©cide d’étudier le thĂ©Ăątre en intĂ©grant la Julliard School oĂč il fait la rencontre de Christopher Reeve

Comique de rue, il auditionne pour la sĂ©rie tĂ©lĂ©visĂ©e Happy Days en 1976. Il se fait remarquer par le rĂ©alisateur Gary Marshall. Il impressionne alors les producteurs par son humour quand il se met sur la tĂȘte pour s’asseoir sur un siĂšge. On lui confie le rĂŽle de l’extra-terrestre Mork, pour lequel il rĂ©alise de nombreuses improvisations, notamment sur les dialogues et la mise en scĂšne. Sa prestation originale (il parle avec une voix haut-perchĂ©e et nasale) est si apprĂ©ciĂ©e qu’une sĂ©rie dĂ©rivĂ©e voit le jour : Mork and Mindy, de 1978 Ă  1982. Il dĂ©croche d’ailleurs en 1978 un Golden Globe du meilleur acteur dans une sĂ©rie tĂ©lĂ©visĂ©e musicale ou comique.

mork and mindy

La magie du grand Ă©cran 

Rires et sentiments

Robin Williams fait ses premiers pas au cinĂ©ma dans le film Popeye de Robert Altman en 1980. Puis dans Le monde selon Garp de George Roy Hill en 1982, une adaptation du roman du mĂȘme nom. 

C’est en 1988 qu’il montre l’étendue de ses talents dans Good morning, Vietnam de Barry Levinson oĂč il incarne un animateur de radio. Sa prestation lui vaut alors sa premiĂšre nomination Ă  l’Oscar du meilleur acteur. Elle est presque immĂ©diatement suivie de deux autres pour son rĂŽle de professeur de lettres dans Le Cercle des poĂštes disparus de Peter Weir en 1990 et pour Le Roi pĂȘcheur en 1992. 

En 1994, il se fait remarquer pour son interprĂ©tation mĂ©morable dans Madame Doubtfire. Il reçoit un Golden Globe du meilleur acteur dans un film musical ou une comĂ©die, un American Comedy Award et un MTV Movie Award pour ce rĂŽle.

En 1997, dans Will Hunting, il joue le rĂŽle de Sean Maguire, un psychiatre qui doit soigner les troubles du comportement de Will, un jeune gĂ©nie des mathĂ©matiques incarnĂ© par Matt Damon. Il remporte alors l’Oscar du meilleur acteur dans un second rĂŽle. 

Robin Williams et Matt Damon dans will hunting

Les Studios Disney : pour le meilleur et pour le pire

En 1992, pour leur long-mĂ©trage d’animation Aladdin, les Studios Disney s’inspirent de son visage et de sa personnalitĂ© pour crĂ©er le GĂ©nie de la lampe. En effet, ce personnage sympathique, haut en couleurs et particuliĂšrement talentueux ne peut ĂȘtre qu’un hommage à Robin Williams. Ce dernier accepte de lui donner sa voix Ă  la condition qu’elle ne soit pas reprise dans les produits dĂ©rivĂ©s et autres promotions du film. Malheureusement, cette clause n’a pas Ă©tĂ© respectĂ©e par Disney et un conflit Ă©clate entre les Studios et le comĂ©dien. Robin Williams refuse alors de prĂȘter sa voix dans la premiĂšre suite du film Aladdin et le retour de Jafar. Toutefois, il accepte de revenir pour le 3e film Aladdin et le roi des voleurs. Les tensions s’apaisent et, en 2009 ; il reçoit la distinction de Disney Legend. 

Virage Ă  360° 

À la suite de ces annĂ©es couronnĂ©es de succĂšs, le comĂ©dien dĂ©cide de faire montre de sa palette de talents et de changer de type de projet. En 2002, il interprĂšte alors le tueur psychopathe Walter Finch dans Insomnia de Christopher Nolan. Le film est favorablement accueilli par le public et la critique. 

La mĂȘme annĂ©e, il poursuit les rĂŽles plus sombres et joue dans Photo Obsession de Mark Romanek, dans lequel il incarne Sy Parrish. Un employĂ© maniaque d’un laboratoire de dĂ©veloppement de photos est obsĂ©dĂ© par une famille issue de sa clientĂšle. 

En 2011, il annonce retrouver Christopher Nolan pour jouer le rĂŽle de Hugo Strange dans The Dark Knight rises. Toutefois, le personnage n’apparaĂźt finalement pas Ă  l’écran. 

Un engagement sans faille

CĂ©lĂšbre par ses multiples talents et sa bonhommie, Robin Williams se distingue Ă©galement par sa trĂšs grande philanthropie. Ainsi, le comĂ©dien a participĂ© Ă  de nombreux Ă©vĂ©nements organisĂ©s par l’United Service Organizations afin de soutenir le moral des troupes amĂ©ricaines. Il s’est notamment rendu au Koweit, en Irak, en Afghanistan, dans le golfe persique, au BahreĂŻn et en Asie du Sud-Ouest

De plus, particuliĂšrement sensible Ă  la cause des sans-abris, l’acteur a toujours fait ajouter une clause dans ses contrats de tournages ou d’évĂ©nements, stipulant que des personnes SDF devaient ĂȘtre engagĂ©es. 

Nos chemins se séparent

AprĂšs avoir fait partie intĂ©grante de notre paysage cinĂ©matographique (parfois depuis toujours pour certains d’entre nous), Robin Williams met fin Ă  ses jours le 11 aoĂ»t 2014. Le comĂ©dien est retrouvĂ© pendu dans sa maison californienne. 

Le lendemain, son corps est incinĂ©rĂ© et ses cendres dispersĂ©es dans la baie de San Francisco. De nombreux artistes et personnalitĂ©s cĂ©lĂšbres lui rendent alors hommage. Barack Obama dĂ©clare sur Twitter : « Robin Williams Ă©tait un aviateur, un mĂ©decin, un gĂ©nie, une nounou
 et tout le reste. Mais il Ă©tait unique en son genre. Â» 

RĂ©compenses

Oscars du cinéma :

  • Oscars 1998 : Oscar du meilleur acteur dans un second rĂŽle dans un drame pour Will Hunting.

Golden Globes :

  • 1979 : Golden Globe du meilleur acteur dans une sĂ©rie tĂ©lĂ©visĂ©e musicale ou comique pour Mork and Mindy.
  • 1988 : Golden Globe du meilleur acteur dans un drame biographique pour Good Morning, Vietnam.
  • 1992 : Golden Globe du meilleur acteur dans une comĂ©die fantastique pour The Fisher King : Le Roi pĂȘcheur.
  • 1993 : Golden Globe pour une contribution spĂ©ciale pour son travail vocal dans une comĂ©die d’animation pour son doublage du « GĂ©nie de la lampe » et de « Peddler, le colporteur » dans Aladdin.
  • 1994 : Golden Globe du meilleur acteur dans une comĂ©die familiale pour Madame Doubtfire.
  • 2005 : Cecil B. DeMille Award pour l’ensemble de sa carriĂšre.

Primetime Emmy Awards :

  • 1987 : Meilleure prestation individuelle pour une Ă©mission de variĂ©tĂ©s ou musicale pour Carol, Carl, Whoopi and Robin.
  • 1988 : Meilleure prestation individuelle pour une Ă©mission de variĂ©tĂ©s ou musicale pour ABC Presents : A Royal Gala.

MTV Movie Awards :

  • 1993 : Meilleure performance comique dans une comĂ©die d’animation pour Aladdin.
  • 1994 : Meilleure performance comique dans une comĂ©die familiale pour Madame Doubtfire.
Marie
PassionnĂ©e par l’écriture et l’univers des contes au point d’en faire mon sujet de mĂ©moire, la magie de Disney a effleurĂ© mon berceau pour ne plus jamais me quitter. De la fĂ©erie des princesses Ă  la plus rocambolesque des aventures, c’est de cette pincĂ©e de rĂȘverie que s’est imprĂ©gnĂ©e ma plume. Aujourd’hui, entourĂ©e d’une Ă©quipe de Disneyens chevronnĂ©s, je suis heureuse et honorĂ©e de prolonger la magie au quotidien.