Disneyland Paris vu du ciel : La construction (1987-1990)

Début des travaux de terrassement du Parc Disneyland.

1987

L’histoire débute un 24 mars 1987 lorsque Jacques Chirac, alors Premier ministre, et Michael Eisner, président du conseil d’administration de The Walt Disney Company, entérinent la construction du complexe touristique Euro Disneyland et l’aménagement du secteur IV de Marne-la-Vallée après plusieurs mois de négociation. A quelques kilomètres à l’Est de Paris, le terrain dévolu à ce qui deviendra ensuite « Euro Disneyland », n’est alors constitué que de champs bordés par cinq villages briards. Pourtant, sur cette première image aérienne de l’époque, c’est ici-même que s’apprête à voir le jour le Parc Disneyland. Ce voyage dans le temps retrace la construction puis l’évolution de Disneyland Paris vue depuis le ciel.

1988-1989

Les premiers merlons paysagers sortent de terre. Ils isoleront le parc du monde extérieur et limiteront les impacts visuels et sonores pour les riverains du complexe touristique tout en créant une véritable muraille végétale autour de lui. Les contours du Parc Disneyland sont déjà bien dessinés et les différents terrassements laissent deviner la localisation de Main Street U.S.A., du Disneyland Hotel ou bien encore des Rivers of the Far West bordant la montagne de Big Thunder Mountain.

Au nord, le parking visiteurs n’est qu’une étendue de terre, tandis que le Disney Village ou plutôt « Festival Disney » n’est reconnaissable que de par le creusement de son lac. A l’ouest, les premiers bâtiments backstages voient le jour. Les autres hôtels n’existent que dans l’imaginaire de leurs concepteurs et sur quelques plans jalousement protégés. Du nord au sud, on distingue le tracé de ce qui deviendra par la suite la ligne de TGV et de RER.

Début 1990

L’évolution de la construction s’accélère. De nombreuses grues sont entrées en action et s’activent pour faire sortir de terre la plupart des bâtiments. Attractions, boutiques, restaurants et hôtels pour ne citer qu’eux, s’élèvent peu à peu dans le ciel de Marne-la-Vallée.

A ce stade, l’absence de travaux significatifs au niveau de l’attraction Autopia est à souligner du côté de Discoveryland. En effet, cette dernière n’était initialement pas prévue pour être présente lors de l’inauguration du Parc Disneyland deux ans plus tard. C’est le projet Discovery Mountain (devenu ensuite Space Mountain) qui figurait sur la maquette originale exposée au Preview Center. L’histoire montrera ensuite qu’il en sera tout autrement.

Visible sur la photographie suivante, le chantier du Disneyland Hotel prend de l’ampleur. Il marquera prochainement l’entrée majestueuse du Parc Disneyland où viendront se presser des millions de visiteurs.

Tous les autres hôtels Disney, à l’exception du Disney’s Davy Crockett Ranch sont également en cours de travaux.

Au niveau de la gare de Chessy, la réalisation de l’infrastructure a débuté. Festival Disney se fait encore très discret.

Fin 1990

On constate que la structure du parking visiteurs commence à prendre forme. Le péage pour y accéder n’existe pas encore.

Les prémices du Festival Disney sortent de terre à leur tour. Quant aux hôtels, leur construction se poursuit à un rythme effréné. Tous les axes de circulation qui permettront d’accéder à la destination sont désormais en chantier.

Au niveau du Parc Disneyland, une réelle progression est à noter par rapport au début de l’année. Vu du ciel, il ressemble à une fourmilière géante. Les emprises de nombreux bâtiments emblématiques sont particulièrement reconnaissables. Certains d’entre eux sont déjà à un stade avancé de la phase de gros œuvre. On devine notamment la localisation des attractions Star Tours, Le Visionarium, It’s a small world, Pirates of the Caribbean ou encore le restaurant Café Hypérion et sa salle de spectacle Vidéopolis.

Après 1991, la construction de Disneyland Paris vue depuis le ciel réserve encore son lot d’évolutions. A suivre…

© IGN