Discoveryland, le land des visionnaires

Discoveryland est l’un des cinq lands composant le Parc Disneyland. Avec lui, tout est possible : vous pourrez plonger Ă  20.000 lieues sous les mers ou avoir comme prochaine destination la Lune ! PrĂ©parez-vous Ă  faire un voyage dans une galaxie lointaine, trĂšs lointaine, entre inventions d’hier et visions du futur.

Données techniques

  • Localisation : En venant de Main Street U.S.A., Ă  droite du chĂąteau de la Belle au Bois Dormant dans le parc Disneyland 
  • Date d’ouverture : 12 avril 1992
  • Nombre d’attractions : 8
  • ThĂšme : RĂ©tro-futuriste  
  • Nombre de restaurants : 2
discoveryland logo
logo de discoveryland

Composition de Discoveryland

Attractions

  • Autopia
  • Buzz Lightyear Laser Blast
  • Les MystĂšres du Nautilus
  • Mickey et son Orchestre PhilarMagique
  • Orbitron
  • Star Tours : l’Aventure Continue
  • Star Wars Hyperspace Mountain
  • Starport : Rencontre avec un personnage Star Wars

Restaurants

  • CafĂ© Hyperion
  • Cool Station

Boutiques

  • Constellations
  • Light Speed Photography
  • Star Command Photographers
  • Star Traders
  • Starport Photographs

Le concept

Walt Disney vouait une passion pour les nouvelles technologies, le futur et la conquĂȘte de l’espace.

C’est ainsi qu’il crĂ©a Tomorrowland dans son parc Disneyland Ă  Anaheim, en Californie. Tomorrowland est le portail qui donne accĂšs aux technologies du futur. Malheureusement, le prĂ©sent a vite rattrapĂ© le futur, faisant de ce land, un land obsolĂšte. Depuis, les Imageeners ne cessent de courir aprĂšs le temps pour essayer d’ĂȘtre toujours Ă  la pointe de la technologie.

Un land rétro-futuriste

Le concept voulu pour Discoveryland est diffĂ©rent. Il s’inspire de Tomorrowland mais il ne reprĂ©sente pas uniquement le futur, mais plutĂŽt des futurs imaginĂ©s au cours du XIXĂšme siĂšcle par les plus grands visionnaires de l’époque. Ce style rĂ©tro-futuriste se distingue aussi par le style architectural dit Steampunk de nombreux bĂątiments implantĂ©s Ă  Discoveryland afin de rendre ce lieu intemporel.

Il rappelle Ă©galement la rĂ©volution industrielle de ce XIXĂšme siĂšcle avec l’utilisation massive des machines Ă  vapeur et des matĂ©riaux nobles de l’époque tels que le cuivre, le laiton et le cuir utilisĂ©s pour dĂ©velopper de nouveaux outils.

locomotive Ă  vapeur
la locomotive à vapeur : un des symboles de la révolution industrielle

Il reflĂšte aussi l’ùre victorienne Ă  travers les poutres mĂ©talliques et les gros rivets apparents qui font rĂ©fĂ©rence aux expositions universelles du dĂ©but du XXĂšme siĂšcle.

Au milieu de cet environnement industriel, on y trouve d’énormes rochers et des geysers entourant un lagon bouillonnant formant les crater pools. Cette partie volcanique rappelle les cratĂšres dans Voyage au centre de la Terre, l’Île MystĂ©rieuse ou encore ceux de la Lune.

crater pools
les craters pools Ă  discoveryland

La science fiction

Disneyland s’est appuyĂ© sur les conseils de l’auteur de science-fiction Ray Bradbury pour dĂ©velopper le concept et l’atmosphĂšre de Discoveryland. Ils ont fait Ă©galement appel au compositeur David Tolley pour orchestrer la musique de ce land en tenant compte des thĂšmes suivants : l’intemporalitĂ©, le mystĂšre et la gloire. Cette bande son, composĂ©e spĂ©cialement, nous immerge un peu plus encore dans l’univers de Discoveryland.

Les univers de Jules Verne, de LĂ©onard De Vinci et de H. G. Wells se rencontrent dans ce land post avant-gardiste. De nuit, l’ambiance se modernise grĂące Ă  des Ă©clairages et des nĂ©ons multicolores qui donnent Ă  l’endroit une dimension vĂ©ritablement plus futuriste.

l’hyperspace mountain de nuit

Par ici la visite !

À l’entrĂ©e du land, vous serez accueilli par une sphĂšre armillaire qui reprĂ©sente le mouvement des astres. Cet instrument Ă©tait utilisĂ© en astronomie prĂ©tĂ©lescopique durant l’AntiquitĂ© jusqu’à la Renaissance.

Dans ce land oĂč tout semble s’élever vers le ciel, il est aussi recommandĂ© de regarder au sol. La sphĂšre armillaire est positionnĂ©e au centre d’une coquille de nautile bleue, nommĂ©e Spira Mirabilis, visible si vous prenez un peu de hauteur.  

Le bureau des passeports annuels

Sur votre gauche, vous trouverez le Bureau Passeport Annuel. Bien que son emplacement soit curieuse, il ne dĂ©note pas avec son architecture et ses nĂ©ons colorĂ©s. À l’intĂ©rieur, vous y retrouverez les vestiges d’une ancienne attraction prĂ©sente en ces lieux de 1992 jusqu’à 2004 : le Visionarium. Il ne reste de cette attraction que le robot 9-Eyes et une gigantesque fresque rendant hommage Ă  Jules Verne et Ă  ses inventions imaginĂ©es. Encore avant cela, il y avait une salle d’arcade renommĂ©e Arcade Omega qui a Ă©tĂ© dĂ©finitivement fermĂ©e.

bureau pass annuel

Buzz Lightyear Laser Blast

Toujours sur votre gauche et fraĂźchement repeinte, il y a l’attraction Buzz Lightyear Laser Blast inspirĂ©e d’un des personnages principaux du film Pixar : Toy Story. Entrez dans la peau d’un ranger de l’espace et tirez sur les cibles marquĂ©es d’un Z avec votre canon laser afin d’empĂȘcher l’infĂąme empereur Zurg de voler des jouets pour construire sa nouvelle arme de destruction. À la sortie, vous pourrez choisir si vous souhaitez prendre la photo souvenir prise en pleine action dans l’attraction. La boutique Constellations sur le mĂȘme thĂšme est attenante Ă  l’attraction. Vous y trouverez une galaxie de jouets et de souvenirs Disney en tout genre.

entrĂ©e de l’attraction buzz lightyear laser blast

Juste en face se trouve le restaurant Cool Station, qui fait de la vente à emporter si vous avez une petite faim et/ou une petite soif avant de reprendre votre voyage intersidéral.

Orbitron

Vous accĂ©dez ensuite Ă  une place oĂč trĂŽne l’attraction Orbitron. C’est un manĂšge inspirĂ© des dessins visionnaires de LĂ©onard De Vinci reprĂ©sentant le systĂšme solaire, oĂč gravitent autour de lui des vaisseaux aux couleurs bleu, or et cuivre. Envolez-vous jusqu’aux confins de l’espace Ă  travers les planĂštes en orbite !

l’attraction orbitron

À gauche d’Orbitron vous pouvez voir un ballon dirigeable dans un hangar abritant le thĂ©Ăątre Videopolis et le cafĂ© HypĂ©rion, du mĂȘme nom que le dirigeable. C’est le point de chute de tous les explorateurs. À l’intĂ©rieur, vous y verrez une immense carte du monde reprĂ©sentant toutes les destinations accessibles par la voie des cieux. Le thĂ©Ăątre a notamment accueilli des spectacles tels que Le Roi Lion par exemple. Il y a aussi ponctuellement des diffusions de films et de courts-mĂ©trages estampillĂ©s Disney.

LE CAFĂ© HYPERION

Autopia

À droite d’Orbitron se trouve Autopia. C’est un circuit automobile aux allures de concept du dĂ©but du XXĂšme siĂšcle. Les dĂ©cors et les voitures sont tels qu’ils ont Ă©tĂ© imaginĂ©s dans le futur Ă  cette Ă©poque.

l’attraction autopia

Hyperspace Mountain

La piĂšce maĂźtresse du land est visible de loin et est encore plus impressionnante lorsque l’on arrive Ă  ses abords. Vous ĂȘtre aux pieds du cĂ©lĂšbre Hyperspace Mountain ! Cette attraction ouverte en 1995 a bĂ©nĂ©ficiĂ© de trois versions :

  • Space Mountain Mission 1 : de la Terre Ă  la Lune (de 1995 Ă  2005) ;
  • Space Mountain Mission 2 : Supernova (de 2005 Ă  2017) ;
  • Hyperspace Mountain (de 2017 Ă  aujourd’hui).

À l’origine, Space Mountain devait s’appeler Discovery Mountain pour marquer sa diffĂ©rence avec les autres versions conçues dans le monde. Le nom actuel a Ă©tĂ© adoptĂ© au dernier moment, d’oĂč la prĂ©sence encore aujourd’hui du logo Â« DM Â» Ă  plusieurs endroits.

LOGO DE L’ancien nom de space mountain

Le Space Mountain de 1995 et celui de 2005 Ă©taient un hommage Ă  Jules Verne en rĂ©fĂ©rence au roman De la Terre Ă  la Lune. L’attraction nous catapultait grĂące au canon Colombiade Ă  une vitesse astronomique Ă  travers l’espace. Depuis 2017, l’univers Star Wars a renforcĂ© sa prĂ©sence dans le land. MĂȘme si la structure du ride reste inchangĂ©e, l’univers de George Lucas a pris possession des dĂ©cors de cette attraction phare. Vous pourrez Ă  la sortie de l’attraction, acheter la photo souvenir prise lors de votre excursion aux cĂŽtĂ©s de l’Alliance Rebelle.

l’attraction hyperspace mountain

Le Nautilus

Jules Verne n’a pas Ă©tĂ© complĂštement Ă©vincĂ©, juste Ă  cĂŽtĂ© de l’Hyperspace Mountain se trouve le Nautilus, le vaisseau du Capitaine Nemo qui est amarrĂ© dans le lagon aux pieds de l’attraction. Vous pouvez visiter ce sous-marin et plonger dans l’univers Vernien Ă  environ 20.000 lieues sous les mers.

l’attraction le nautilus

Discovery Theater

Juste derriĂšre l’Hyperspace Mountain, il y a un thĂ©Ăątre nommĂ© Discovery Theater qui accueille le spectacle Mickey et l’orchestre Philarmagique depuis octobre 2018. Donald a organisĂ© une surprise pour Mickey. Mais vous connaissez Donald, avec lui, rien ne se passe comme prĂ©vu
 Laissez-vous emporter par ce petit film-concert en 4D qui saura ravir petits et grands. Ce thĂ©Ăątre a produit quelques spectacles en 3D comme le fameux Captain EO avec Michael Jackson ou encore l’inoubliable ChĂ©rie j’ai rĂ©trĂ©ci le public !

affiche du spectacle mickey et l’orchestre philarmagique

Starport

De l’autre cĂŽtĂ© de l’Hyperspace Mountain, vous avez la station Starport oĂč vous pouvez rencontrer les personnages de l’univers Star Wars. Vous verrez que mĂȘme Dark Vador peut avoir le sens de l’hospitalitĂ© !

Star Tours

Puis vous apercevrez un X-Wing qui semble dĂ©coller depuis la file d’attente, il annonce l’entrĂ©e de l’attraction Star Tours. Reprenant l’univers Star Wars, celle-ci a bĂ©nĂ©ficiĂ© de deux versions depuis son ouverture : 

  • Star Tours (de 1992 Ă  2017) ;
  • Star Tours : l’aventure continue (de 2017 Ă  aujourd’hui).

L’ancienne version nous faisait vivre le voyage en vitesse lumiĂšre d’un petit robot appelĂ© Rex, apprenti pilote et un peu maladroit
 DĂ©sormais, Rex a laissĂ© la place Ă  des vrais pilotes. Voyagez Ă  travers diffĂ©rentes galaxies en 3D avec une combinaison de 60 missions possibles, les Jedi qui veulent prendre part Ă  l’aventure ne vont pas s’ennuyer ! Vous traverserez ensuite la boutique Star Traders Ă  la sortie de l’attraction. Il s’agit d’une boutique dĂ©diĂ©e Ă  la franchise Star Wars. Les fans de la saga seront ravis de se rendre dans cette grande boutique bien achalandĂ©e.

Discovery Station

Un peu plus haut sur votre droite, vous pouvez changer de land en empruntant le Disneyland Railroad en attendant qu’il passe à la Discoveryland Station. Cette gare existe depuis 1993, soit un an aprùs l’ouverture du land.

entrée de la gare de discovery land station

Wall-E et Eve

En longeant l’Hyperspace Mountain, tout en remontant vers le cafĂ© HypĂ©rion, vous verrez les statues du petit robot Wall-E et de sa compagne Eve. Ne sont-ils pas mignons tous les deux ?

wall-e et eve

Pour conclure

C’est sur cet instant de poĂ©sie androĂŻde que s’achĂšve notre visite de Discoveryland. MĂȘme s’il a fallu faire de la place et supprimer quelques rĂ©fĂ©rences en dĂ©clin du land, la prĂ©sence renforcĂ©e de Star Wars a permis d’étoffer et de dĂ©velopper son offre. Avant 2017, celle-ci semblait en effet plus appauvrie en comparaison des autres lands qui avaient une thĂ©matique peut-ĂȘtre plus aboutie que celle que proposait Discoveryland. Que l’on soit dans un sous-marin ou dans une navette spatiale, Discoveryland Ă©tonne et permet de nous faire voyager Ă  travers l’imaginaire de grands visionnaires. J’espĂšre que vous avez apprĂ©ciĂ© ce voyage vers l’infini et au-delĂ  ?

Je vous invite aussi Ă  venir explorer les autres lands de notre magnifique Parc Disneyland Ă  travers les articles de MinnieSmart : Fantasyland, Adventureland, Frontierland et Main Street U.S.A. !

Marine
Lorsque la fée Clochette s'est penchée sur mon berceau, elle a dû y faire tomber beaucoup de poussiÚre de fée... car depuis, la magie de Disney m'a toujours accompagnée ! J'ai intégré l'équipe d'ED92 pour faire vivre et perpétuer ce merveilleux héritage que nous a laissé Walt Disney. Entrez avec moi dans le monde de l'histoire, des découvertes et de la fantaisie éternelle...